Froome

Critérium du Dauphiné : Pour Chris Froome, c'est maintenant ou jamais

Publié le , modifié le

Parmi les cadors du prochain Dauphiné, Chris Froome fait partie de ceux qui ont le moins de repères. Cette année, il a pour l’instant manqué tous ses rendez-vous. A quelques semaines du Tour de France, le Britannique n’a plus le droit à l’erreur.

Son épreuve fétiche s’approche à vitesse grand V, mais il n’est pas prêt. Chris Froome n’a en tout cas pas encore montré qu’il était en condition pour aller chercher un 5e Tour de France à partir du 6 juillet prochain. Il lui reste une course pour se mettre dans le bain : le Critérium du Dauphiné.

Le Dauphiné : sa rampe de lancement

Le Britannique en a fait, ces dernières années, sa rampe de lancement pour le Tour, comme de nombreux anciens vainqueurs. Sur les dix dernières années, à cinq reprises le vainqueur du Tour avait au préalable levé les bras sur le Dauphiné. Dont Chris Froome, trois fois(2016,2015,2013).  "C'est difficile de dire où je vais me situer compte tenu du fait que je n'ai pas beaucoup couru récemment, mais j'aimerais être là dans la lutte pour la victoire finale sur le Dauphiné” a-t-il expliqué à quelques jours du départ de la course d’une semaine.

 

Chris Froome s'est dit "très satisfait" de par sa forme à l'entraînement, en marge du Critérium
Chris Froome s'est dit "très satisfait" de par sa forme à l'entraînement, en marge du Critérium © AFP

“Trop gourmand” dans sa préparation

Le natif de Nairobi voudra surtout se rattraper d’un début de saison pour le moins catastrophique pour un coureur de son standing. Lors du Tour de Colombie, l’épreuve inaugurale de sa saison, il a terminé à une piètre 91e place au général, complètement largué en montagne. Il était hors de forme, puisque que quelques jours plus tard, il a été contraint de déclarer forfait pour le Tour UAE. “J’ai voulu trop en faire en début de saison, j’ai été trop gourmand” a-t-il d’ailleurs avoué.

à voir aussi Tour des Alpes : Nibali convaincant, Froome encore en rodage Tour des Alpes : Nibali convaincant, Froome encore en rodage

Commencer sa saison plus tôt et par une épreuve très éprouvante physiquement (le Tour de Colombie se court majoritairement en très haute altitude), était-ce une erreur? Physiquement en tout cas, la suite n’a pas été plus glorieuse : 94e du Tour de Valence, 11e du Tour des Alpes et 13e du Tour du Yorkshire. Froome s’était d’ailleurs mis au service de ses coéquipiers lors de ces épreuves, conscient de ses capacités limitées. En comparaison, en 2018, il finissait tout de même 4e du Tour des Alpes, 11e du Tour d’Andalousie, et surtout...il remportait le Giro. Sa première partie de saison 2019 est donc clairement ratée. Avec le Dauphiné, il peut donner un second souffle à son année.

Le parcours idéal  

Pour rajouter une cinquième unité à son palmarès sur le Tour de France, il devra compter sur une équipe compétitive. Sur le Dauphiné déjà, il pourra s’appuyer sur Michał Kwiatkowski et Wout Poels en lieutenants de luxe. Le Polonais a réalisé une première partie de saison convaincante (3e sur Paris-Nice et Milan San Remo) tandis que Poels s’est déjà illustré sur les courses d’une semaine cette année (3e du Tour Down Under et du Tour d’Algarve).

à voir aussi Critérium du Dauphiné : Un parcours équilibré, un plateau étoffé Critérium du Dauphiné : Un parcours équilibré, un plateau étoffé

Le parcours est, comme chaque année, taillé pour ceux qui préparent le Tour de France. "Je pense que c'est assez intéressant, le parcours est bien équilibré. Il y a quelques jours délicats, un contre-la-montre et ensuite de grosses étapes de montagne. Nous aurons un bon indicateur de là où nous sommes après ce Dauphiné" indique ainsi Chris Froome lui-même.

 

En cas de sacre, Froome deviendrait le recordman du nombre de victoires sur le Dauphiné. Il en est actuellement à quatre, à égalité avec Bernard Hinault, Charly Mottet, Nello Lauredi et Luis Ocaña.

Critérium du Dauphiné