Critérium du Dauphiné - Julian Alaphilippe : "C'est bon signe pour la suite"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Julian Alaphilippe
Alaphilippe calé au milieu de ses compagnons d'échappée. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Troisième de la 4e étape du Critérium du Dauphiné ce samedi, Julian Alaphilippe n'est pas passé loin de sa première victoire en 2020. S'il a concédé 56 secondes sur son compagnon d'échappée victorieux, Lennard Kämna, le Français préfère retenir sa montée en puissance.

"J'avais à cœur d'être devant. Il n'y a pas la victoire au bout mais c'est quand même une belle journée, ça fait du bien d'être à l'offensive, de passer la journée à l'avant, de sentir l'adrénaline dans le final quand on joue la victoire". Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a retenu le positif samedi, après être passé proche de la victoire sur la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Le Français avait pris la bonne échappée, mais il a été surpassé par Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe) et David de La Cruz (UAE).

Du mieux...

Plus concerné par le classement général depuis la deuxième étape, Alaphilippe ne cachait pas son ambition de remporter une victoire d'étape. Alors qu'il semblait le plus fort, le puncheur de 28 ans a été marqué par ses adversaires, qui lui ont imposé de prendre la responsabilité de la poursuite sur les trois hommes partis au début de la dernière difficulté. "Le final était très tactique, il fallait la jouer fine avec les adversaires mais le coureur de Bora a pris une quinzaine de secondes, derrière on ne s'est pas bien organisé, c'était plié", a-t-il regretté.

à voir aussi Critérium du Dauphiné : Lennard Kämna remporte la 4e étape, Alaphilippe frustré Critérium du Dauphiné : Lennard Kämna remporte la 4e étape, Alaphilippe frustré

Jeudi, avant de prendre le départ de la 2e étape, il confiait "ne pas avoir eu de grandes sensations" sur la première étape. Alaphilippe avait dû se contenter d'une pâle 13e place au terme d'un finish pour puncheurs qui convenait parfaitement à ses qualités. Cette troisième place à Megève a beau être frustrante, elle reste un pas en avant pour celui qui nourrit des ambitions pour le Tour de France, un an après l'avoir bouclé à la 5e place du classement général.

... mais la disette continue.

Ce dimanche, la dernière étape du Dauphiné représentera une dernière chance pour le Français de se rassurer avant le départ de la Grande Boucle. Celui qui était n°1 mondial lors d'une grande partie de la saison précédente n'a tout simplement plus gagné depuis le contre-la-montre de Pau, remporté le 19 juillet 2019. Il est pourtant passé tout proche d'un premier succès en 2020 il y a une semaine, en prenant la deuxième place de Milan-San Remo.

Critérium du Dauphiné