Critérium du Dauphiné : Guillaume Martin est "désormais capable de rivaliser avec les meilleurs" selon Cédric Vasseur

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Guillaume Martin Critérium Dauphiné

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Épatant troisième du classement final du Critérium du Dauphiné à l’issue de la dernière étape, Guillaume Martin a réalisé la meilleure performance de sa carrière, à deux semaines du Tour de France. Félicité par son manager Cédric Vasseur, le Français revient sur les difficultés éprouvées ce dimanche.

Guillaume est un coureur incroyable avec une belle marge de progression, ce qui peut lui permettre de prétendre rapidement à un podium sur les routes du Tour de France. Je suis persuadé qu'ensemble nous allons l’aider à franchir un cap dans sa carrière”. Il y a quasiment un an jour pour jour, Cédric Vasseur se félicitait de l’arrivée prochaine de Guillaume Martin chez Cofidis. Ce dimanche, le manager de l’équipe nordiste était aux anges quelques minutes après que son grimpeur a franchi la ligne de la dernière étape du Critérium du Dauphiné, décrochant la 3e place du classement général final.

"On peut envisager de manière très sereine le Tour de France"

"C'était grandiose. C'était presque inespéré pour nous de monter sur le podium et c'est le début d'une belle aventure pour nous. Guillaume a gagné en confiance. Il sait qu'il est désormais capable d'accompagner les Pinot, les Bardet, les Lopez en montagne. Il a montré au monde entier qu'il était maintenant capable de rivaliser avec les meilleurs coureurs mondiaux”, a réagi Vasseur en zone mixte. A deux semaines du Tour de France, sa tête d’affiche a réalisé le meilleur résultat de sa carrière, face à un plateau extrêmement relevé.

Le podium du Critérium du Dauphiné 2020.
Le podium du Critérium du Dauphiné 2020. © AFP

Sous les couleurs de Wanty, Guillaume Martin n’avait jamais fait mieux que 12e sur le Dauphiné (en 2018). Jusqu’à présent, le Normand n’avait réussi qu’une seule fois à se glisser dans le Top 10 du classement général d’une épreuve World Tour, sur le Tour de Catalogne en 2019 (8e). “La satisfaction prédomine. Faire podium du Dauphiné avec un plateau aussi relevé, c’est évidemment une super performance individuelle mais aussi collective”, a relevé l’intéressé au bout de l’effort, éprouvé et loin d’être extatique.

Meilleur résultat en World Tour

Sur le Tour de France, il sait que c’est un effort de trois semaines qu’il faudra tenir, pas comme sur ce Dauphiné raccourci à cinq étapes. “L’un des vrais points de satisfaction, c’est l’entente collective. On est en août et ce n’était en fait qu’une de mes premières courses avec Cofidis”, a-t-il rappelé. “Après le Tour de l’Ain, on voyait qu’il allait crescendo et on se disait que le Top 5 était possible. Aujourd’hui, c’est super pour donner de la confiance à toute l’équipe”, s’est réjouit Christian Guiberteau, le directeur sportif du Team Cofidis. 

Perfectionniste, Guillaume Martin a surtout insisté sur les difficultés endurées ce dimanche dans les environs de Megève. “Mal placé dans la première bosse”, il ne “donnait pas cher de [sa] peau”. Et c’est au bout de l’effort qu’il a franchi la ligne, rincé. “C’est souvent comme ça que les grands coureurs ont commencé. On ne connait pas encore les limites de Guillaume, s’est enflammé Cédric Vasseur. On peut aborder le Tour de France de manière très sereine”.

à voir aussi Critérium du Dauphiné : La dernière étape pour Sepp Kuss, Daniel Martinez sacré devant Thibaut Pinot Critérium du Dauphiné : La dernière étape pour Sepp Kuss, Daniel Martinez sacré devant Thibaut Pinot

Critérium du Dauphiné