Edvald Boasson Hagen Critérium Dauphiné 2019 Etape 1

Critérium du Dauphiné : Edvald Boasson Hagen s'adjuge la première étape au sprint

Publié le , modifié le

Ils y ont cru jusqu'au bout. Échappés dès le début de la première étape du Critérium du Dauphiné, Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), Magnus Cort Nielsen (Astana) et l'invité Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal) ont été coiffés au poteau par le peloton à Jussac. Dans l'emballage final, c'est Edvald Boasson Hagen qui a levé les bras. En sprinteur, le Norvégien s'est adjugé la 78e victoire de sa carrière, de quoi redonner du baume au cœur à la Dimension Data, exsangue en 2019. Philippe Gilbert et Wout van Aert complètent le podium.

Au terme d'une première étape vallonnée de 142 km entre Aurillac et Jussac, Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) était le plus fort. Dans un final sinueux et très rapide, il a su se débrouiller tout seul pour battre les derniers hommes véloces du peloton. Un peloton lancé à toute allure pour reprendre trois échappés très coriaces dans les 10 derniers kilomètres. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) et Magnus Cort Nielsen (Astana) faisaient initialement partie d'un groupe de 6 coureurs, ils ont été les derniers à tenir, avant d'être rejoints par le jeune Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal). 

A trois, les fuyards ont su tenir le peloton à distance jusqu'à l'emballage final à 600 mètres de la ligne. Beaucoup de sprinteurs ont été piégés à cause du rythme imposé sur la fin, dont Sam Bennett (Bora Hansgrohe), dans le gruppetto, et Sonny Colbrelli (Bahrain Merida), seulement 6e. Derrière Boasson Hagen, ce sont Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step) et Wout van Aert (Jumbo Visma) qui ont complété le podium. Premier Français à l'arrivée : Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale), 9e. Aucun prétendant à une bonne place au classement général n'a été piégé.

à voir aussi Critérium du Dauphiné : Un parcours équilibré, un plateau étoffé Critérium du Dauphiné : Un parcours équilibré, un plateau étoffé

S'il était un peu tôt pour voir les favoris se dévoiler, une grosse accélération de Zdenek Stybar avec Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) dans sa roue lors de la dernière côte a permis de vérifier la promptitude de la réaction d'un Chris Froome (Team Ineos). Les curieux en sauront plus sur l'état de forme du Britannique et des autres leaders prévus sur le Tour de France le week-end prochain, quand la montagne viendra.

Critérium du Dauphiné