La victoire et le maillot jaune pour Teuns

Critérium du Dauphiné : Dylan Teuns remporte la 2e étape et s'empare du maillot jaune

Publié le , modifié le

Dylan Teuns (Bahrain-Merida) a remporté la 2e étape du Critérium du Dauphiné ce lundi, au terme d'une étape très vallonnée. Il a devancé son compagnon d'échappée Guillaume Martin (Wanty - Gobert Cycling Team) et Jakob Fuglsang (Astana) à 13 secondes. Thibaut Pinot a attaqué plusieurs reprises dans les derniers kilomètres, tandis que Romain Bardet a concédé plus de 30 secondes aux principaux favoris, tout comme Dan Martin ou Richie Porte.

Pour la première fois de la saison, Dylan Teuns a levé les bras. Lui qui peine à retrouver sa forme de 2017 (vainqueur du Tour de Pologne et du Tour de Wallonie) a parfaitement géré son effort dans la dernière ligne droite d'une étape pour le moins chaotique. Accompagné de Guillaume Martin depuis un peu moins de 20 kilomètres, il a attendu que le coureur français lance son sprint pour finir par le contrer dans les derniers hectomètres.

Chez les favoris, Thibaut Pinot a fait très forte impression, tout comme les Ineos de Chris Froome. En revanche, Romain Bardet ou Richie Porte ont montré leurs limites. 

Alaphilippe à l'attaque, Dumoulin aussi

L'étape a été longue, intense et très agitée dans son dernier tiers. La dramaturgie a été décuplée par une météo capricieuse et des coureurs souvent plongés dans un brouillard épais, notamment en haut des cotes. Ce sont les coureurs au tempérament offensif qui ont animé la première partie de la course. Julian Alaphilippe et Benoît Cosnefroy notamment se sont illustrés, tout comme David Gaudu, en se lançant dans une échappée de 13 coureurs. Après la jonction à 50 kilomètres de l'arrivée, plusieurs attaques ont eu lieu sans réussite. C'est à 20 kilomètres de l'arrivée que tout s'est décanté. Tom Dumoulin a laissé sereinement le peloton des favoris partir, comme s'il s'était rassuré avec son attaque plus tôt dans la journée et après sa blessure sur le Giro en mai dernier. Deux kilomètres plus loin, Dylan Teuns et Guillaume Martin ont faussé compagnie à leurs dix compagnons d'échappée. Ils se sont ensuite bien relayés pour résister au retour du groupe des favoris, pourtant aussi bien organisé.

Pinot est sorti du brouillard en boulet de canon

Dans le peloton, c'est l'attaque de Thibaut Pinot qui a tout fait exploser à 17 kilomètres de l'arrivée. Seuls une dizaine de coureurs ont pu le suivre, dont les Sky (Wout Poels et Chris Froome), impressionnants de facilité et de maîtrise du début à la fin. Romain Bardet a lui lâché prise. Le Français a ensuite tenté de limiter la casse, de même que d'autres favoris en délicatesse, comme Dan Martin ou Richie Porte. Ils ont fini à 27 secondes du groupe Pinot. Celui-ci a en tout cas montré qu'il avait des fourmis dans les jambes. La forme semble être, déjà, au rendez-vous pour le coureur de la Groupama-FDJ. "C'était une vraie belle journée de vélo, comme j'aime", a commenté le Franc-Comtois selon des propos rapportés par l'AFP.  "Tout le monde arrive fatigué à la fin".

Mardi, les sprinteurs auront pour la première fois l'occasion de faire parler leur point de vitesse. Il s'agira d'une de leurs deux opportunités de la semaine, avec l'étape de jeudi. Nacer Bouhanni ne pourra en tout cas pas défendre les chances françaises puisqu'il a abandonné ce lundi.  

Le classement de l'étape 

1. Dylan Teuns (BEL/Bahrein)
2. Guillaume Martin (FRA/WGG) m.t.
3. Jakob Fuglsang (DEN/AST) à 13. 
4. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 13.
5. Michael Woods (CAN/EF1) 13.
6. Alexey Lutsenko (KAZ/AST) 13. 
7. Petr Vakov (CZE/DEC) 13. 
8. Nairo Quintana (COL/MOV) 13. 
9. Wout Poels (NED/INE) 13.
10. Adam Yates (GBR/MIT) 13. 

Critérium du Dauphiné