Covid-19 : Tests et confinement, la nouvelle vie du peloton sur l'UAE Tour à Abu Dhabi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Crowne Plaza Hotel à Abu Dhabi
Le Crowne Plaza Hotel à Abu Dhabi où sont confinés les coureurs du UAE Tour | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au cours de la nuit dernière, les coureurs du Tour de l'UAE, aux Emirats arabes unis, ont été réveillés par l'annonce de l'annulation des deux dernières étapes. Deux membres d'une équipe auraient contracté le Covid-19. C'est donc tout le peloton qui a été contrôlé jusqu'à la mi-journée. Des moments particuliers que nous raconte un membre d'une équipe présent sur place.

"On garde le moral, le sourire, et on évite la psychose." Les mots sont dits tranquillement. Mais la situation vécue par ce membre d'une équipe, identique à celle de tout le peloton engagé dans le Tour de l'UAE, est tout sauf habituelle. Depuis minuit hier, cette épreuve, qui se déroule aux Emirats arabes unis, est à l'arrêt. En cause ? Deux membres d'équipes qui auraient les symptômes du Covid-19. Conséquence ? Les deux dernières étapes ont été annulées. C'est cette annonce qui a réveillé une partie des coureurs, tous installés au Crowne Plaza d'Abu Dhabi. Mais il a fallu un peu plus de temps pour connaître les raisons de cette annulation surprise, alors que la 5e étape s'était terminée quelques heures plus tôt au sommet de Jebel Hafeet. Les communications entre équipes ont fait effet.

C'est vers 4h que les premières formations ont commencé à passer les tests pour détecter si leurs membres étaient porteurs du virus. Il a encore fallu réveiller les endormis. "Cela dure 30 secondes, le temps de prendre la température à l'oreille et un peu de morve dans le nez", explique ce témoin. Le temps de passer de chambre en chambre, ces contrôles se sont allongés pour se finir aux alentours de la mi-journée aux Emirats. Or, il faut entre 8 et 12h pour connaître les résultats. Tous les résidents de l'hôtel sont donc engagés dans une longue attente, avec un régime sec.

 

à voir aussi Covid-19 : "On a été confinés et maintenant on ne sait rien", témoigne Marco Bonarrigo, bloqué à Abu Dhabi Covid-19 : "On a été confinés et maintenant on ne sait rien", témoigne Marco Bonarrigo, bloqué à Abu Dhabi

L'armée au pied de l'hôtel

"Ce matin, on s'est tous rejoints pour prendre notre petit-déjeuner. Mais désormais, l'hôtel nous a avertis que si nous avions besoin de quelque chose, il fallait qu'on appelle la réception. On ne doit plus sortir de notre chambre". Ceux qui étaient seuls le restent, ceux qui étaient à deux aussi. Et comme le veut la procédure, ce confinement s'étend désormais aux autres clients de l'hôtel, qui ne peuvent plus sortir. L'armée est d'ailleurs présente au bas de l'hôtel, pour bien faire respecter cette restriction. "On n'a pas trop d'inquiétudes", glisse ce membre d'équipe, obligé comme les autres de faire tourner à plein les jeux vidéos ou les plateformes de vidéo à la demande pour occuper le temps.

Pour le moment, aucune information n'est donnée aux intéressés sur la suite des événements. Dans les équipes, sans information, on ne parle pas. Si d'autres cas étaient détectés, devraient-ils rester confinés durant les 14 jours réglementaires ? Cela remettrait en cause le programme des coureurs, qui devaient tous quitter le territoire emirati par avion entre samedi et dimanche. Mais cet épisode n'est sans doute qu'un prélude à une vague d'annulations ou de reports des événements sportifs, et pas que dans le sport.