Covid-19 : la tenue de Paris-Roubaix menacée ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Paris roubaix

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'enfer du Nord va-t-il devoir attendre encore un peu ? La classique Paris-Roubaix pourrait être remise en cause selon le préfet du Nord Michel Lalande, invité de France Bleu Nord ce lundi matin. Le haut fonctionnaire a annoncé vouloir rencontrer prochainement ASO, organisateur de la course. Cette dernière avait déjà été reportée du 12 avril au 25 octobre suite à la pandémie de Covid-19.

Avec l'augmentation significative de la propagation du coronavirus en France, le monde du sport frissonne à nouveau. En plein Roland-Garros à la jauge limitée et après un Tour de France couru dans un contexte proche de la bulle sanitaire, un nouvel événement d'envergure pourrait être en danger : Paris-Roubaix. Invité de la matinale de France Bleu Nord, le préfet du département Michel Lalande a laissé planer le doute sur le maintien de la classique aux pavés mythiques.

"Pour moi, l'organisation de cette course est interrogée, a-t-il déclaré. Le Tour de France a eu lieu. J'imagine que les gestes sanitaires sont étudiés également pour le Paris-Roubaix." Egalement préfet de l'ensemble de la région Nord, Michel Lalande souhaite désormais se réunir avec ASO pour déterminer si la course aura bien lieu ou non. "Je le dis en tant que préfet de Région, je rencontrerai bientôt les organisateurs pour voir quelle position on prend dans un contexte de circulation du virus renforcée par rapport au Tour de France, quelle position prendre sur le Paris-Roubaix."

La classique, prévue initialement le 12 avril, a été reportée une première fois au 25 octobre prochain suite à la pandémie de la Covid-19. Cette nouvelle date, en pleine période de la Toussaint, pourrait coïncider avec une limitation des déplacements avait suggéré dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran. La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu a ajouté lundi matin sur Europe 1 réfléchir à une "reconfiguration des compétitions" si ce scénario venait à être appliqué par le gouvernement.

à voir aussi Covid-19 : la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu envisage une "reconfiguration des compétitions" si les déplacements redevenaient limités Covid-19 : la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu envisage une "reconfiguration des compétitions" si les déplacements redevenaient limités