Course by Le Tour : Lizzie Deignan s'impose au sprint devant Marianne Vos

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Lizzie Deignan.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d'un final entre les six meilleures coureuses du peloton ce samedi, c'est la Britannique Lizzie Deignan (Trek-Segafredo) qui s'est imposée à Nice sur la Course by Le Tour. Elle est parvenue à surprendre sur la ligne la vainqueure sortante, la Néerlandaise Marianne Vos (CCC-Liv), inscrivant pour la première fois son nom au palmarès.

Peut-être que Annemiek van Vleuten (Mitchelton Scott) va revenir sur ses paroles tenues il y a quelques semaines, lorsqu'elle avait vu le parcours de cette Course by le Tour 2020. "Pas vraiment du niveau World Tour", pas assez sélective avec un seul col 3e catégorie situé très loin de l'arrivée... La course ne plaisait pas à la championne du monde et elle le disait ouvertement. Mais ce samedi a dû permettre de rappeler à la Néerlandaise que chaque tracé a sa vérité. Car c'est bien au terme d'une lutte de haut niveau avec cinq des meilleures coureuses du peloton que la Britannique Lizzie Deignan (Trek-Segafredo) s'est imposée. Elle a devancée au sprint la vainqueure sortante Marianne Vos (CCC-Liv).

La côte de Rimiez a suffi à faire le tri

Avec une seule difficulté répertoriée sur le tracé, les femmes fortes du peloton savaient parfaitement ce qu'il leur restait à faire pour échapper à un sprint massif. Le premier tour de ce circuit autour de Nice - qui en comptait deux de 47,5 kilomètres - a permis à quelques coureuses de rapidement prendre leurs marques. La côte de Rimiez (5,8km à 5,1%), même située très loin de l'arrivée, a conduit à un premier gros écrémage dès les premiers coups de pédales. Preuve en est : au bout de 16 kilomètres, on comptait déjà moins de la moitié des participantes dans le peloton...

Katarzyna Niewiadoma (Canyon / Sram Racing) et Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo), présentes dans le final, se sont ensuite placées à l'avant dans un petit groupe. Un moyen de repérer la descente et le long plat jusqu'à la promenade des Anglais. C'est d'ailleurs sur l'avenue niçoise qu'elles se feront rattraper par le peloton à l'issue du premier tour... Pour mieux repartir.

Deignan la plus rapide au sprint, pas de troisième succès pour Vos

Sous l'impulsion de la championne du monde Annemiek van Vleuten (Mitchelton Scott) et de son attaque tranchante au pied de la côte de Rimiez, un groupe de six coureuses se construit avec Marianne Vos (CCC-Liv), Demi Vollering (Parkhotel Valkenburg) et Lizzie Deignan (Trek-Segafredo). Rapidement, elles parviennent à créer un écart au-dessus de la minute avec leurs poursuivantes au point que les choses deviennent limpides : la vainqueure se trouve dans cette échappée.

Avantage du nombre, les deux coureuses de l'équipe Trek-Segafredo se relaient et les rôles sont vite répartis. Elisa Longo Borghini fait le sale boulot tandis que Lizzie Deignan réserve sa meilleure pointe de vitesse pour le sprint final. Et la Britannique ne flanchera pas face à la vainqueure sortante Marianne Vos : d'une demi-roue, elle s'impose pour la première fois sur la Course by Le Tour, privant la Néerlandaise d'un troisième succès.

"Je pense que j'avais un gros avantage d'avoir Elisa (Longo Borghini) à mes côtés"

C'est le visage évidemment radieux que la Britannique reviendra sur son succès quelques minutes après son arrivée : "Je suis soulagée de gagner, on a livré une vraie performance d'équipe. C'est incroyable de remporter La Course. Elisa (Longo Borghini) m’a mis sur les bons rails. Je pense que j’avais un gros avantage de l'avoir à mes côtés. Je suis en forme !" 

Pour couronner le tout, avec ce succès Lizzie Deignan prend la tête du classement World Tour. D'une pierre deux coups pour la toute récente vainqueure du Grand Prix de Plouay en début de semaine.