Sylvain Chavanel
Sylvain Chavanel | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Contre-la-montre : La passe de 5 pour Chavanel?

Publié le , modifié le

Les championnats de France de cyclisme sur route, du 20 au 23 juin prochain, débuteront comme chaque année par le contre-la-montre. Dès jeudi, autour de Lannilis (Bretagne), 59 coureurs tricolores s’élanceront pour tenter de succéder à Sylvain Chavanel, vainqueur du chrono l’an passé. Si la course en ligne, dimanche, s’annonce particulièrement indécise, il est possible de dégager plusieurs favoris pour cette épreuve inaugurale.

Déjà quadruple champion de l’épreuve chronométrée des championnats de France de cyclisme sur route (2005, 2006, 2008, 2012), Sylvain Chavanel s’élancera jeudi de Kernilis avec l’étiquette de favori. A la poursuite d’un cinquième titre, le coureur de 32 ans aura à cœur de faire mieux qu’au dernier contre-la-montre disputé, début juin sur le Critérium du Dauphiné. Dix-huitième de l’épreuve, loin derrière Tony Martin, il se voulait toutefois rassurant, déclarant alors : « Je ne suis pas surpris, je ne suis pas au top. Je sais exactement où j’en suis. Là, j’ai déjà observé des petits signes positifs pour plus tard ». Et plus tard, c’est demain : « J’ai d’abord envie d’être fort sur le Tour de France, et de conserver mon titre [de champion de France du chrono]», ajoutait-il.

Vainqueur le 21 juin dernier à Saint-Amand-les-Eaux, Sylvain Chavanel avait enchaîné, en septembre, avec le titre de champion du contre-la-montre par équipes avec Omega Pharma-Quick Step.  Quatrième de Milan-Sanremo, cinquième sur Paris-Nice, vainqueur des Trois jours de la Panne (en survolant le contre-la-montre), le puncheur tricolore a déjà bien fait parler de lui en 2013, et compte bien poursuivre sur cette dynamique.

Jérémy Roy en embuscade

Parmi ses principaux concurrents, on retrouvera Jérémy Roy, qui n’avait été devancé que de 13 secondes par Chavanel l’an passé. Lors de son dernier test, sur le Tour de Suisse, le coureur de la FDJ s’était effondré (26e chrono de l’épreuve), victime d’un parcours un peu trop pentu à son goût. Également présents en Bretagne jeudi, Anthony Roux, Christophe Kern (vainqueur en 2011) ou Jean-Christophe Perraud (sacré en 2009) possèdent eux aussi le coup de pédale nécessaire pour détrôner le champion en titre au terme du parcours de 45,5 kilomètres, lequel n’est pas à l’abri de la capricieuse météo bretonne.

Longo fait de la résistance

Côté dames, parmi les 29 concurrentes alignées en matinée, Pauline Ferrand-Prévot défendra son titre face à l’inusable Jeannie Longo, qui s’est engagée pour les championnats de France à l’âge de 54 ans. Elle tentera d’y remporter son 60e titre national, mais la jeune génération (Audrey Cordon, 23 ans, Aude Biannic, 22 ans, Julie Krasniak, 25 ans) a les crocs.

« C'est la fin du règne de Jeannie Longo, c'est pour ça que beaucoup de gens sont contents, estime même Ferrand-Prévot, qui avait relégué sa plus célèbre concurrente à plus d’une minute l’an dernier. J’espère qu’une page se tourne ». Cinquième en 2012, Longo s’est adjugée 11 des 16 chronos courus depuis 1996, mais une nouvelle déconvenue scellerait sans doute la fin de son règne sur le cyclisme féminin.