Alberto Contador (Tinkoff-Saxo)
Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) est sur les traces des plus grands | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Contador veut son équipe en 2017

Publié le , modifié le

Alberto Contador, leader de l'équipe Tinkoff jusqu'à fin 2016, envisage de lancer sa propre équipe professionnelle en 2017, au sein de laquelle l'Espagnol n'exclut pas d'évoluer, a déclaré le coureur qui envisage de mettre un terme à sa carrière à l'issue de l'année 2016. "J'ai deux options en tête: l'une est (de continuer) si je subis un contretemps sur le Tour, comme en 2014, et l'autre de lancer une équipe professionnelle", a expliqué le coureur ibère.

A 33 ans, Alberto Contador envisageait de mettre un terme à sa carrière à la fin 2016, après le Tour de France et les Jeux Olympiques de Rio, ses deux gros objectifs. Mais Contador, dont la fondation sponsorise des équipes de jeunes (juniors  et Espoirs) depuis trois ans, n'écarte pas l'idée de faire durer le plaisir au  sein d'une structure nouvelle qu'il monterait lui-même. "J'ai deux options en tête: l'une est (de continuer) si je subis un  contretemps sur le Tour, comme en 2014, et l'autre de lancer une équipe  professionnelle", a expliqué le coureur, triple lauréat de la Vuelta (2008,  2012, 2014) et double vainqueur du Giro (2008, 2015). Un projet qui a une  chance sur deux d'aboutir selon le double vainqueur du Tour de France (2007, 2008). "Cette seconde option prend de plus en plus de consistance mais c'est  compliqué. Il faut (...) une équipe qui présente des garanties maximales pour  courir au plus haut niveau. Cela implique un budget très élevé", a ajouté Contador.

Il a chiffré à environ 15 M EUR le budget moyen d'une équipe de niveau World Tour (1re division). Compétiteur-né, Contador a indiqué qu'il ne pourrait  courir avec cette nouvelle formation que si elle est compétitive sur le Tour de  France. Dans le cas contraire, il envisage aussi de lancer l'équipe sans faire partie de l'effectif, se contentant d'un rôle de dirigeant et d'ambassadeur. "Si elle ne peut pas m'épauler au plus haut niveau, ce n'est peut-être pas  intéressant pour moi", a ajouté l'Espagnol, se disant impressionné par  l'effectif 2016 de la formation Sky du Britannique Chris Froome. "Aucune autre équipe n'est à leur niveau. Ils peuvent aligner quasiment  deux équipes complètes pour le Tour de France", a commenté Contador, qui  devrait être l'un des rivaux de Froome en juillet.

AFP