alberto contador conférence de presse saxo bank bjarne riis
Alberto Contador clame son innocence | AFP - JAIME REINA

Contador quatre fois positif

Publié le , modifié le

La fédération espagnole de cyclisme a jugée non "significative(s)" les traces de produits dopants retrouvées à quatre reprises dans l'organisme de son champion, Alberto Contador. Elle justifie ainsi sa requête d'un an de suspension, au lieu de deux, pour le triple vainqueur du Tour (2007, 2009, 2010) selon un rapport publié dans le journal Marca. La sanction définitive devrait tomber dans les prochains jours.

"La négligence du cycliste n'a pas été significative (...) car la simple  présence de la substance (clenbutérol) dans l'organisme n'implique pas de  violation du +fair play+ de la compétition", est-il écrit dans le rapport de 32  pages. Marca précise qu'en se basant sur cet argument, la Fédération n'a demandé qu'une année de suspension au lieu des deux normalement prévues par le règlement. 

Le coureur, qui s'est toujours défendu en affirmant avoir été victime d'une  contamination alimentaire en mangeant de la viande la veille de son contrôle positif, a rejeté mardi soir avoir commis une "négligence". "Si c'est une viande qui provient de l'Union européenne, dans laquelle il  est a priori interdire de faire grossir le bétail avec du clenbutérol, quelle  négligence ai-je commis là-dedans?", a-t-il déclaré sur la chaîne espagnole Veo7.

La présence de clenbutérol a été détectée chez le coureur pendant quatre  jours consécutifs, indique le comité de compétition de la RFEC dans son  rapport, bien qu'il n'ait finalement retenu qu'une seule date pour le contrôle  positif, le 21 juillet. Contador avait reconnu le 30 septembre, lors d'une conférence de presse,  qu'il avait passé un nouveau contrôle le 22 juillet et que "la quantité (de  clenbutérol) avait déjà beaucoup diminué" par rapport au 21. Cela "correspond à une seule prise le 21 juillet et à une élimination  normale de trois jours du clenbutérol", a affirmé dans un rapport le directeur  du laboratoire de Madrid, Jesus Muñoz-Guerra, cité dans Marca.
      

Contador, 28 ans, a subi le 21 juillet 2010 à Pau (sud-ouest de la France)  un contrôle antidopage positif qui a révélé des traces infimes de clenbutérol,  produit qui stimule la fonction pulmonaire et possède des effets anabolisants.  Le triple vainqueur du Tour de France (2007, 2009 et 2010) s'est toujours  défendu en affirmant avoir été victime d'une contamination alimentaire. Le Madrilène risque une suspension d'un an et la perte de sa victoire au  Tour 2010. La sanction définitive, susceptible de recours devant le Tribunal arbitral  du sport de la part du coureur mais aussi de l'Union cycliste internationale et  de l'Agence mondiale antidopage, doit être connue dans les prochains jours.