Alberto Contador - 2010 - Astana TDF
Alberto Contador à l'assaut des pentes de la "montée Jalabert" | AFP - JOEL SAGET

Contador, l'hypothèse de l'auto-transfusion

Publié le , modifié le

Les traces de clenbutérol retrouvées dans les urines d'Alberto Contador pourraient provenir de plusieurs autotransfusions et pas forcément de la contamination à la viande dont le champion espagnol dit avoir été la victime. C'est ce qu'affirme L'Equipe dans son édition de vendredi.

En plus du clenbutérol, des traces de résidus plastiques auraient également été retrouvées dans l'organisme du triple vainqueur du Tour de France. Or, selon une méthode de détection de la pratique des autotransfusions, ces résidus identifiés ou leurs métabolites sont les mêmes que ceux que l'on retrouve dans les poches en plastique contenant le sang prélevé. Une autre hypothèse existe donc à propos du champion de la formation Astana qui clame son innocence et sa bonne foi. D'ailleurs, l'ancien médecin du sport Jean-Pierre de Mondenard –spécialiste du dopage- ne doute pas de la version fournie par Contador, sous réserve de nouvelles révélations.

Et le passeport bilogique du coureur n'a rien laissé transparaître d'anormal ou de suspect. Maintenant, une transfusion minime –moins de 400 ml- ne serait pas détectable, ce qui complique un peu la donne. Une méthode de détection a bien été mise au point par un professeur espagnol mais elle n'est pas validée par l'UCI. Cette affaire n'est donc pas très claire et les éventuelles sanctions prises à l'encontre du cycliste sont loin d'être décidées. Mais une chose est certaine, cela nuit gravement à l'image de Contador et par ricochet à celle du vélo qui n'avait pas besoin de ça.

Astana attend de "plus amples explications"

La direction kazakhe de l'équipe  Astana a déclaré vendredi attendre "de plus amples explications" de la part de  son coureur espagnol Alberto Contador, dont un contrôle antidopage a donné un  résultat "anormal" pendant le dernier Tour de France. Astana a fait part de son soutien à l'Union cycliste internationale (UCI),  qui a suspendu le vainqueur du Tour de France à titre provisoire. "La direction kazakhe de l'équipe Astana a appris hier (jeudi), par  l'intermédiaire d'un communiqué du chef de presse d'Alberto Contador, l'annonce  d'un contrôle antidopage anormal du coureur espagnol lors du dernier Tour de  France", a annoncé la formation que Contador doit quitter en fin de saison pour  rejoindre l'équipe Saxo Bank. "Les dirigeants attendent désormais de plus amples explications de la part  d'Alberto Contador et soutiennent l'UCI qui l'a suspendu à titre provisoire,  avant de prendre toute autre décision qui serait prématurée vu la complexité du  dossier", conclut le communiqué d'Astana.