Contador Giro champagne 052011
Alberto Contador vainqueur du Giro 2001 | AFP PHOTO / LUK BENIES

Contador gagne la guerre du rose

Publié le , modifié le

Très au dessus du lot, Alberto Contador (Saxo Bank) a écrasé le 94e Tour d'Italie. L'Espagnol, incertain pour le Tour de France en raison d'une éventuelle suspension pour dopage, s'est vengé sur les routes du Giro. Grimpeur hors norme, le Pistolero a dégainé dans les principales ascensions, reléguant les Italiens Scarponi et Nibali à plus de 6 minutes. John Gadret a tenu bon lors du contre-la-montre milanais remporté par Millar et termine à la 4e place au général.

Ce Giro, présenté comme le plus montagneux de l'histoire avec huit arrivées en altitude, était taillé pour Alberto Contador. Tranquille malgré l'épée de Damoclès au dessus de sa têten l'Espagnol a écrasé la concurrence. Chaud comme la lave, il a pris le pouvoir sur les pentes de l'Etna lors de la 9e étape. Le rose lui allait si bien qu'il l'a porté jusqu'au bout, notamment dans les Alpes où il a confirmé sa supériorité. Contador s'est satisfait de places d'honneur derrière le grimpeur vénézuélien José Rujano (Grossglöckner) puis derrière les Espagnols Igor Anton (Zoncolan) et Mikel Nieve (Gardeccia) avant de gagner mardi dernier le contre-la-montre en côte de Nevegal. Scarponi et Nibali, qui ambitionnaient de succéder à leur compatriote Ivan Basso, le vainqueur de l'année passée (absent cette fois), se sont résignés à lutter pour la deuxième place finalement dévolue au plus âgé (31 ans), relégué à plus de six minutes par Contador.

Nibali, le vainqueur de la dernière Vuelta, est le plus jeune du podium final (26 ans), distancé pour finir de près de 7 minutes par Contador. Dans l'ultime étape, la seule conçue pour les seuls rouleurs, Millar s'est imposé à la moyenne de 51,627 km/h. Le Britannique, qui a conquis brièvement le maillot rose au soir de l'accident mortel du Belge Wouter Weylandt (3e étape), a battu le Danois Alex Rasmussen de 7 secondes. Contador, crédité du meilleur temps au premier pointage intermédiaire (Km 8,9), s'est classé troisième (à 36 sec de Millar) sur la ligne d'arrivée installée au coeur de Milan, devant le Duomo.Le Madrilène s'est relevé dans la ligne droite pour savourer son succès et faire son geste favori de "Pistolero". "Inoubliable", a commenté Contador après l'arrivée.

Côté français, on n'aura pas à rosir sur ce Giro puisque John Gadret (AG2R La Mondiale) a confirmé qu'il adorait cette course. Le Champenois est parvenu cette fois au pied du podium, un bilan agrémenté d'un succès d'étape à Castelfidardo. C'est la meilleure performance d'un Français depuis dix ans. "Ce Giro a été une belle aventure, physiquement et mentalement. Je rate le podium mais je n'ai rien à regretter. Ce sont des champions qui sont devant moi. J'ai hâte d'être au prochain Giro. Le Tour de France, c'est un point d'interrogation. Mais je préfère ne pas y aller..."

Réactions

Alberto Contador (ESP/Saxo Bank), vainqueur du Giro: "Il y a trois ans, je n'avais pas voulu venir, c'était mon équipe qui y avait tenu. Je pensais faire une semaine et puis, les résultats venant, j'étais resté. J'avais beaucoup souffert. Cette fois, j'ai pu préparer la course, mentalement et physiquement, reconnaître des étapes. C'est mon meilleur Giro. C'est une victoire qui semble facile mais ce n'est pas le cas. Elle a demandé beaucoup de travail. J'ai traversé des moments difficiles, surtout dans la première semaine, j'ai eu une dure journée. Je n'ai rien voulu démontrer. Je n'ai eu qu'un seul objectif, gagner le Giro. Je n'ai pas cherché autre chose. Le Tour ? Il faut voir... comment je vais récupérer, évaluer mon degré de récupération. Je dois en parler avec mon directeur sportif, mon équipe. Pour l'instant, je suis fatigué et j'aimerais profiter de ma victoire."

Michele Scarponi (ITA/Lampre), 2e du classement final: "Au départ, je visais le podium et je rêvais de la victoire. Mais j'ai eu affaire au coureur le plus fort du monde. Ce Giro a été encore plus dur que ce que je pensais. J'ai dû courir contre ma nature. Quand je me suis laissé aller, je me suis mis dans le rouge et j'ai perdu. Il a fallu que je me raisonne. Nous avons fait une belle course. Après l'Etna, j'ai accusé le coup. On ne pouvait pas mettre en danger Contador. Cette deuxième place vaut beaucoup. Mon programme ? Du repos, je crois bien que je le mérite."

Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas), 3e du classement final: "Je suis content de monter sur le podium. Depuis un an, c'est la troisième fois en trois participations à un grand tour. On s'est livré un beau duel avec Scarponi. Dans ce Giro, j'ai eu deux journées difficiles, l'étape de Gardeccia et celle de Sestrières. Mais, à 26 ans, je pense que je peux encore progresser, je n'ai pas encore touché mes limites. Ce Giro me sera utile en ce sens. Le Tour ? Quand j'y retournerai, ce sera pour faire un résultat. C'est une course qui m'est
chère. Mais, cette année, j'ai dépensé beaucoup d'énergie pour le Giro..."

Tableau d'honneurClassement général (maillot rose): Alberto Contador (ESP/Saxo Bank)
Classement par points (maillot rouge): Alberto Contador
Classement de la montagne (maillot vert): Stefano Garzelli (ITA/Acqua § Sapone)
Classement des jeunes (maillot blanc): Roman Kreuziger (CZE/Astana)
Classement par équipes (au temps): Astana
Classement par équipes (aux points): Lampre
Classement de la combativité: Alberto Contador
Classement des échappées (kilomètres parcourus en tête): Yaroslav Popovych (UKR/RadioShack)
Classement du sprint intermédiaire: Jan Bakelants (BEL/Omega Pharma)

Classement général

1. Alberto Contador (ESP/SAX) 84h05:14.
2. Michele Scarponi (ITA/LAM) à 6:10.
3. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 6:56.
4. John Gadret (FRA/ALM) 10:04.
5. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT) 11:05.
6. Roman Kreuziger (CZE/AST) 11:28.
7. José Rujano Guillen (VEN/AND) 12:12.
8. Denis Menchov (RUS/GEO) 12:18.
9. Steven Kruijswijk (NED/RAB) 13:51.
11. Kanstantsin Siutsou (BLR/HTC) 14:10.
11. Mikel Nieve (ESP/EUS) 16:08.
12. Hubert Dupont (FRA/ALM) 18:06.
...

Classement de la 21e étape

1. David Millar (GBR/GRM) les 26 km en 30:13. (moyenne: 51,627 km/h)
2. Alex Rasmussen (DEN/HTC) à 0:07.
3. Alberto Contador (ESP/SAX) 0:36.
4. Richie Porte (AUS/SAX) 0:43.
5. Yaroslav Popovych (UKR/RSH) 0:55.
6. Jos van Emden (NED/RAB) 1:02.
7. Cameron Meyer (AUS/GRM) 1:04.
8. Patrick Gretsch (GER/HTC) 1:08.
9. Tiago Machado (POR/RSH) 1:12.
10. Kanstantsin Siutsou (BLR/HTC) 1:16.
11. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 1:18.
12. Matteo Montaguti (ITA/ALM) 1:19.
13. Vasili Kiryienka (BLR/MOV) 1:22.
14. Kristof Vandewalle (BEL/QST) 1:24.
15. Sebastian Lang (GER/OLO) 1:26.
16. Roman Kreuziger (CZE/AST) 1:26.
17. Michele Scarponi (ITA/LAM) 1:28.
18. Rick Flens (NED/RAB) 1:28.
19. Ignatas Konovalovas (LTU/MOV) 1:30.
20. Steven Kruijswijk (NED/RAB) 1:31.
...