Lance armstrong oprah winfrey
Lance Armstrong interviewé chez Oprah Winfrey | OWN

Complément d'enquêtes dans les secrets des années Armstrong

Publié le , modifié le

Le magazine Complément d'Enquête a dévoilé les dessous du dopage de Lance Armstrong. Tyler Hamilton, l'un des lieutenants du Texan, dévoile pour la première fois en France l'organisation mise en place autour d'Armstrong. Un document sans concession du journaliste Romain Verlet et son équipe. Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, faisait face à Benoît Duquesne pour évoquer cette période et évoquer la lutte contre le dopage.

L'enquête sur le système Armstrong, ses pratiques, ses victimes et toute l'histoire d'un septuple vainqueur du Tour déchu Voir la video

En allant à Austin, là où la star a construit sa légende autour de ses résultats mais aussi de sa fondation LiveStrong, les équipes de Complément d'enquête sont revenus aux sources de Lance Armstrong. Là où tout a commencé, là où tout s'est fini avec ses aveux télévisés. Tyler Hamilton, ancien coéquipier de l'Américain et qui a dénoncé ses pratiques, revient notamment en détails sur la façon dont les coureurs de l'équipe organisaient leur dopage autour de leur leader. Des images édifiantes. Comme les récits de Laurent Roux ou de Filippo Simeoni, quelques-unes des victimes du dopage de l'Américain.

 

Christian Prudhomme, ancien commentateur et désormais directeur du Tour de France, revient sur ces années Armstrong et la lutte contre le dopage Voir la video

Christian Prudhomme a longtemps été un observateur privilégié des exploits de Lance Armstrong, en étant notamment le commentateur du Tour de France sur France Télévisions. Face à Benoît Dusquesne, il revient sur cette époque. Et avec sa casquette de directeur du Tour de France qu'il est devenu, l'ancien journaliste assure que les temps ont changé, que la lutte contre le dopage a progressé, même s'il n'exclut pas que certains coureurs peuvent encore se doper. Mais les contrôles positifs de plus en plus nombreux l'incitent à l'optimisme.