Circuit Het Nieuwsblad : Trois questions pour ouvrir la saison des classiques

Circuit Het Nieuwsblad : Trois questions pour ouvrir la saison des classiques

Publié le , modifié le

Première classique de l'année, le Circuit Het Nieuwsblad ouvrira ce samedi la saison cycliste belge synonyme de pluie, de boue et de pavés. Au programme des 200 kilomètres dans les Ardennes flamandes : plusieurs secteurs pavés et onze ascensions à l’issue desquelles Alexander Kristoff espère confirmer son mois de février canon. Arnaud Démare, lui, ambitionne d'y décrocher sa première victoire de l’année.

Alexander Kristoff, l’homme à battre ?

Encore récemment considéré comme une valeur montante, Alexander Kristoff est désormais une valeur sûre. Ceux qui en doutaient encore ont changé d’avis après l’avoir vu lever les bras à quatre reprises en février (trois fois au Qatar, une fois à Oman). Déjà très solide l’an passé (quatorze succès, avec pour point d’orgue Milan-San Remo, plus deux victoires d’étapes sur le Tour), le Norvégien est bien parti pour être intouchable cette saison. Capable de passer les bosses et donc de briller sur n’importe quelle classique mais aussi de battre n’importe qui sur les finishs musclés, il est à l’heure actuelle le sprinteur le plus redouté du peloton. S’il donnera évidemment la priorité au Tour des Flandres (4e en 2013, 5e en 2014) et Paris-Roubaix (9e en 2013), il est le favori de ce Het Nieuwsblad 2015. Une seule interrogation : ses équipiers parviendront-ils à l’entourer jusqu’au bout, ou se retrouvera-t-il noyé par l’armada Quick-Step (Niki Terpstra, Tom Boonen, Matteo Trentin).

Arnaud Démare a-t-il ses chances ?

Le champion de France l’a annoncé : en 2015, il privilégiera la qualité à la quantité. Au Qatar et à Oman, il s’est contenté de places d’honneur (deux places dans le Top 10) pour monter tranquillement en puissance avant la saison des classiques qu’il attend avec impatience, Paris-Roubaix étant son ultime objectif. "Si un jour, je dois gagner une classique, c’est celle-ci, nous avait-il confié en début de saison. Je ne vais pas vous le cacher : quand je pars à l’entraînement et que j’en ‘chie’ sur mon home-trainer ou sur la route, j’imagine que la porte de mon garage, c’est le Vélodrome de Roubaix". Avant le jour J (le 12 avril prochain), le Nordiste a les qualités pour briller ce samedi autour de Gand. La FDJ compte sur lui pour remporter un nouveau Het Nieuwsblad (sept ans après Philippe Gilbert) d’autant que Démare, dixième de l’édition 2014, a cette année l’avantage de ne pas enchaîner avec Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Dans le clan français, la surprise pourrait aussi venir de Sylvain Chavanel, toujours à l’aise sur ce type de tracé.

Quel coureur belge pour briller à domicile ?

La semi-classique n’échappe que très rarement aux locaux : entre 1988 et 2008, les Belges se sont imposés à seize reprises ! Depuis, c’est beaucoup moins automatique : le Norvégien Thor Huschovd (2009), l’Espagnol Juan Antonio Flecha (2010), l’Italien Luca Paolini (2013) et le Britannique Ian Stannard (2014) squattent le palmarès ces dernières années. Mais les coureurs flamands, devant leurs supporteurs, pourraient ramener la Belgique au premier plan du Circuit ce samedi. Greg Van Avermaet ou Sep Vanmarcke (vainqueur en 2012) figureront parmi les favoris du peloton, sans oublier Tom Boonen ou Philippe Gilbert. Seul absent de marque : Jurgen Roelandts, grippé (le weekend s’annonce compliqué pour Lotto puisque André Greipel, malade lui aussi, est incertain).

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer