Ciprelli placé en garde à vue, Longo témoin

Ciprelli placé en garde à vue, Longo témoin

Publié le , modifié le

Interpellé mercredi matin à son domicile, Patrice Ciprelli, époux et entraîneur de Jeannie Longo, a vu sa garde à vue prolongée de 24 heures jeudi matin dans le cadre d'une enquête préliminaire sur des achats massifs d'EPO. Le journal L'Equipe avait révélé l'affaire à l'automne dernier, les enquêteurs ont creusé ce sillon et auraient trouvé d'autres opérations douteuses à l'étranger.Jeannie Longo n'est, pour le moment, entendue que comme simple témoin.

Petit déjeuner raté au chalet des Ciprelli. Le café a dû trembler quand la dizaine d'enquêteurs de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) a cogné à la porte du chalet du couple à St-Martin-le-Vinoux. A 06h10, Patrice Ciprelli a été placé en garde à vue pour "contrebande de marchandises dangereuses pour la santé" et "infraction aux règlements sur le commerce de substances vénéneuses" et son domicile a été perquisitionné. Un de ses amis, Michel Lucatelli, directeur de l'équipe de France de skicross, a subi le même sort. Depuis l'ouverture d'une enquête préliminaire le 14 septembre dernier, l'entraîneur de mari de Jeannie Longo était dans l'oeil du cyclone de la justice. Et l'étau s'est resserré.

Les deux hommes ont été entendus à la gendarmerie de Grenoble pour des "faits de contrebande de marchandises dangereuses pour la santé, infraction aux règlements sur le commerce de substances vénéneuses, importation de substances ou de procédés interdits aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale". Ils ont été déféré devant le procureur de Grenoble qui a décidé de prolonger leur garde à vue de 24 heures, soit jusqu'à vendredi matin. Jeannie Longo a, elle, été entendue comme témoin.

Cinq achats d'EPO

Après les première révélations du journal L'Equipe sur l'achat d'EPO en Chine en avril 2007 (via un site internet américain et par l'intermédiaire d'un ancien cycliste américain, Joe Papp) mais prescrit par la loi, d'autres apparaissent. Plus récentes. Selon le quotidien sportif, les gendarmes ont mis à jour cinq autres opérations suspectes d'acquisition d'Eprex (EPO de première génération) auprès d'un fournisseur étranger entre 2010 et 2011. Pour trois d'entre elles, la justice détiendrait deux factures d'environ 500 euros avec le compte bancaire de Patrice Ciprelli. Selon le quotidien, c'est Lucatelli qui aurait récupéré les colis.

Longo menacée ?

Suspectée d'une utilisation de ces produits dopants, Jeannie Longo n'est pour l'instant pas directement concernée par l'affaire. Toutefois, selon L'Equipe, les enquêteurs auraient trouvé un lien entre elle et Ciprelli. Relaxée en novembre dernier par la commission de discipline de la FFC après ses trois manquements de localisation (vice de forme), la plus grande championne de l'histoire du cyclisme n'est peut-être pas sortie de l'auberge. De plus, l'UCI va intervenir sur le dossier. Ciprelli étant titulaire d'une licence auprès de la Fédération française, il pourrait être sanction pour avoir contrevenu au règlement antidopage.

Mais la championne la plus titrée du cyclisme tricolore voit aussi l'un de ses objectifs s'éloigner. Bien que sélectionnable pour les Jeux Olympiques de Londres, ce nouveau rebondissement dans l'affaire qui perturbe sa préparation depuis l'automne dernier pour lui être définitivement préjudiciable, même si elle n'était ni utilisatrice ni destinatrice des produits. Pas sûr que la FFC ne prenne le risque de l'ajouter, et éventuellement son mari qui ne la quitte jamais en compétition, à l'équipe de France. "Jeannie Longo ne fait qu'une course par an en équipe de France, les Championnats du monde, et deux les années olympiques. Elle reste sélectionnable si elle répond aux critères", tempère néanmoins le président de la FFC David Lappartient.

Ciprelli, l'énigme...
Dans l'ombre de Jeannie Longo se trouve depuis le début de sa carrière Patrice Ciprelli, 57 ans, son entraîneur et mari. La rencontre entre la championne et son futur mari date de la fin des années 70. Tous deux sont sociétaires du club universitaire de ski de Grenoble. Jeannie n'est encore qu'un espoir du ski alors que Patrice  pratique au plus haut niveau. Il lui sert de conseiller, d'entraîneur. Perfectionniste, "très exigeant, très dur" selon les mots de sa femme qui le compare à un entraîneur de l'Est, Ciprelli  façonne une sportive d'exception. En marge du système, Ciprelli est pourtant un cadre sportif fonctionnaire d'Etat. En opposition le plus souvent aux responsables en place, à côté des  entraîneurs officiels, lors des grandes compétitions. Pour la première fois, Ciprelli est maintenant sur le devant de la scène...

Voir la video

Voir la video

Xavier Richard @littletwitman