Mikaël Chérel (AG2R)
Mikaël Chérel (AG2R) | PASCAL PAVANI / AFP

Chérel profite des circonstances

Publié le , modifié le

Le Slovène Janez Brajkovic (Astana) a remporté la 3e étape du Tour de Catalogne dont le parcours initial de 210 km, a été écourté de 50 kilomètres en raison de chutes de neige. Brajkovic a devancé dans des conditions climatiques éprouvantes, le Polonais Michal Golas (Omega Pharma) et Mikaël Chérel (AG2R), deux de ses compagnons d'échappée. Mais le Français n'a pas pris le maillot de leader, les commissaires en décidant autrement.

Dès le 43e km, un groupe de 11 coureurs s'était constitué, Brajkovic se montrant ensuite le plus fort dans le final. Si les écarts étaient finalement validés par les organisateurs, Mikaël Chérel serait le nouveau leader du classement général.

Mickaël Chérel: "Un grand merci à Romain Bardet, il a sacrifié ses chances de victoire d'étape pour que je prenne le maillot". Phrase écrite avant la décision des commissaires.

L'étape a notamment été marquée par l'abandon du Luxembourgeois Andy Schleck (RadioShack), deuxième du Tour de France 2011 et qui figurait parmi les favoris de l'épreuve. Jeudi, la compétition se poursuivra par une étape longue de 199km, au parcours assez vallonné, qui mènera le peloton à Asco.

Compte tenu des conditions de course particulièrement éprouvantes et du final anticipé, les commissaires ont décidé de ne pas tenir compte des temps de la journée, ce qui laisse le classement général inchangé par rapport à la veille.

Michael Albasini (GreenEdge), vainqueur des deux premières étapes, mène donc toujours la danse au classement général, avec 1 minutes 32 secondes d'avance sur le Canadien Hesjedal (Garmin) et Mikaël Chérel qui si les écarts avaient été validés, aurait pris la 1re place du général . L'arrivée, en raison de fortes chutes de neige sur le parcours de l'étape, a finalement été jugée à Canturri, 50 km avant le sommet de Port-Ainé qui était initialement prévu comme lieu d'arrivée (210 km).

Grégory Jouin @GregoryJouin