Sylvain Chavanel Omega Pharma
Sylvain Chavanel (Omega Pharma) s'impose au sprint | JEFF PACHOUD / AFP

Chavanel l'emporte en sprinteur à Nice

Publié le , modifié le

Sylvain Chavanel s'est imposé au sprint sur la promenade des Anglais au terme de la 6e étape de Paris-Nice, entre Manosque et Nice. Le champion de France 2011 a pris le dessus sur Philippe Gilbert et Joaquin Rojas, à la surprise générale.

En jambe depuis le début de Pais-Nice, Sylvain Chavanel a décroché une victoire de prestige sur la promenade des Anglais, à l’occasion de l’avant-dernière étape de la « course au soleil ». Deuxième du prologue à Houilles le week-end dernier et souvent placé dans le Top 15 lors des cinq étapes précédentes, le champion de France 2011 a cette fois décroché la timbale. Habitué à s’imposer dans les exercices chronométrés ou les étapes vallonnées, le coureur Omega-Pharma a dévoilé une nouvelle facette de son talent en réglant le peloton au sprint. Alors que Philippe Gilbert était idéalement placé avec Samuel Dumoulin dans sa roue, Chavanel a surgi pour dépasser le champion du monde et le sprinteur de l’équipe Movistar Joaquin Rojas.

Chavanel monte sur le podium

Par le jeu des bonifications, le Français a éjecté Westra de la dernière marche du podium et s'est rapproché à 42 secondes de Porte, à la veille du contre-la-montre final du col d'Eze. Dans une étape longue (220 km) et accidentée, le Maillot jaune Richie Porte a pu compter sur son équipe, la Sky, pour contrôler la course. Onze coureurs ont pourtant pris la poudre d’escampette, dont quatre Français (Bardet, J. Pineau, El Farès et Jeannesson) au km 15. Mais le peloton est inexorablement revenu sur eux avant de les avaler à 37 kilomètres de l’arrivée.

Troisième victoire française

Présent dans l’échappée, Johann Tschopp s’est assuré de conserver le maillot à Pois à l’issue de l’étape finale ce dimanche, en passant en tête au sommet de la Côte Cabris. Le Suisse a profité des cinq difficultés du jour pour prendre des points. Chavanel a lui décroché la troisième victoire française sur ce Paris-Nice, après celles de Damien Gaudin et de Nacer Bouhanni en début de semaine. Le chrono du col d'Eze, long de 9,6 km, sera le juge de paix de la course au soleil.

Vidéo: le sprint victorieux de Chavanel

Voir la video

Jerome Carrere