Benjamin Thomas
Benjamin Thomas, lors de son sacre mondial cet hiver | Moses Ng / AFP

Championnats d'Europe sur piste : Mathilde Gros, Benjamin Thomas... les chances françaises

Publié le , modifié le

Les championnats d’Europe sur piste démarrent ce mercredi, à Berlin (Allemagne). L’équipe de France y débarque avec une équipe rajeunie, mais pas sans ambitions…

L’an passé, l’équipe de France avait opéré une vraie razzia lors des championnats d’Europe, qui se déroulaient alors à domicile, dans l’antre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Avec sept médailles dont trois titres, les Bleus avaient terminé la semaine de compétition en tête du classement des médailles. Cette semaine, à Berlin, les coureurs tricolores ont de nouveau les jambes pour briller.

Benjamin Thomas, le chef de file

Champion du monde de l’omnium et de l’américaine cette saison, c’est vêtu du maillot arc-en-ciel que se présente Benjamin Thomas, à Berlin. Agé d’à peine 22 ans, le sociétaire de l’équipe cycliste de l’Armée de Terre est le leader de cette jeune équipe de France. Les championnats d’Europe sur piste sont son dernier grand objectif de la saison, avant de rejoindre en janvier prochain les rangs de l’équipe FDJ. Le jeune homme participera à l’omnium, à l’américaine (sans son acolyte Morgan Kneisky cette fois), mais aussi à la poursuite par équipes, où la France est championne d’Europe en titre.

Corentin Ermenault, la passe de deux ?

Il est lui aussi l’un des visages de cette nouvelle équipe de France, qui s’est bien renouvelée après le fiasco des Jeux de Rio. Corentin Ermenault, 21 ans, est le champion d’Europe en titre de la poursuite individuelle, et par équipes. A Berlin, le jeune Picard a les cartes en main pour renouveler cet exploit, même si la saison a été longue. Celui qui évoluera sous les ordres de Jérôme Pineau à Vital Concept vit là son dernier championnat avant de se consacrer essentiellement à la route la saison prochaine. 3e des derniers Mondiaux de contre-la-montre espoirs, Ermenault aura fort à faire face à l’Italien Fillippo Ganna, qu’il avait battu en finale l’an dernier...

Mathilde Gros continue d’apprendre

Attendue et désormais crainte par l’élite de la piste, la jeune Mathilde Gros débarque à Berlin avec une belle pancarte d’outsider. A seulement 18 ans, celle qui a débuté le vélo il y a trois ans accumule les performances de haute-volée. Ses trois titres de championne du monde et ses deux records planétaires acquis cet été la situent déjà au sommet de la hiérarchie mondiale. Alignée sur les épreuves de vitesse, son objectif à Berlin est avant tout d’emmagasiner de l’expérience, et pourquoi pas obtenir un podium… Si ce n’est plus.

Les autres chances de médaille

Sacrée championne d’Europe l’automne dernier, la poursuite masculine tricolore poursuit sa progression, en vue des Jeux de Tokyo. Les Bleus devraient à nouveau être performants sur la discipline. Lui aussi champion continental en titre, Quentin Lafargue visera une nouvelle médaille d’or dans l’épreuve du kilomètre. Sa compagne Laurie Berthon, ancienne vice-championne du monde de l’omnium, peut espérer un podium dans la discipline, ainsi que dans la course à l’élimination.