Bretagne cyclocross
Lanarvily, c'est ce dimanche ! | MATHILDE L'AZOU

Championnats de France de cyclo-cross : Venturini, Mourey et les autres face au mythe de Lanarvily

Publié le , modifié le

C'est à Lanarvily, petite commune de 436 habitants, que se jouera le titre de champion de France de cyclo-cross 2017. Une épreuve qui dans ce coin du Nord-Finistère, n'a rien de commun. Explications.

Du haut de ses 436 habitants (au dernier recensement), Lanarvily, cette commune du Nord-Finistère, n’est pas très connue du grand public. Pas de supermarché, pas de bar, seul un petit clocher surplombe la campagne léonarde et ses quelques maisons. Mais un week-end par an, ce village devient le centre d’attention de tous les passionnés de cyclisme.

Ce dimanche, ils seront plus de bénévoles que d’habitants (plus de 450 contre 436), à veiller au bonheur des dizaines de milliers de spectateurs attendus, dans cette vallée du Mingant, que tout amateur de cyclo-cross se doit d’avoir vu au moins une fois. Même Roberto Cabanas, ancien joueur mythique des Boca Juniors, était venu donner le départ d’une édition dans les années 80, arrivant sur la zone de départ… en hélicoptère. C’est ça Lanarvily, et pour la cinquième fois, ce village sera le théâtre des championnats de France.

"Cette année c'est le France"

Ils s’appellent Clément Venturini, Francis Mourey, ou encore Steve Chainel : ce sont les meilleurs spécialistes de cyclo-cross en France et tous connaissent Lanarvily, mais aussi Jean Le Hir, son mythique créateur. Casquette toujours vissée sur la tête, c’est lui qui est au départ de l’histoire, débutée en 1958. Tous les ans, malgré ses 83 ans bien sonnés, il parcourt la France pour assister à des cyclo-cross et surtout ramener des coureurs à « son » circuit du Mingant. Récemment, aux derniers championnats d’Europe à Pontchâteau, Jean Le Hir avait fait le buzz en interrompant la traditionnelle conférence d’après-course, en demandant dans un fort accent à Mathieu Van Der Poel et Wout Van Aert, de venir à Lanarvily. « Mais l’an prochain hein, cette année c’est le France ».