"C'est tout un système qu'il faut revoir", Cédric Vasseur pousse un coup de gueule sur les résultats de Cofidis

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Cédric Vasseur (Cofidis)
Cédric Vasseur est le manager de l'équipe Cofidis depuis octobre 2017. | MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quatre victoires depuis le début de saison, aucune depuis l'Étoile de Béssèges, et des résultats décevants entre Milan-Sanremo et les classiques flandriennes, Cédric Vasseur n'est pas satisfait de son équipe depuis le début de la saison. Il l'a fait savoir dans un coup de gueule passé dans une interview accordée à La Voix du Nord.

"C’est tout un système qu’il faut revoir." Cédric Vasseur, arrivé au début de la saison 2018 en tant que manager général chez Cofidis, n'est pas heureux des résultats de son équipe depuis janvier 2019. Dans son viseur, les performances décevantes de ses coureurs sur Milan-Sanremo, où Julien Simon a terminé 23e, mais aussi sur les Flandriennes avec comme meilleure place, la 4e de Nacer Bouhanni sur les Trois Jours de Bruges-La Panne. "Je vise notre mode de préparation", assène le boss dans une interview à La Voix du Nord.

Une 11e place à Kuurne-Bruxelles-Kuurne (Hugo Hofstetter), une 23e à Milan-Sanremo (Julien Simon), une 39e sur Gand-Wevelgem (Christophe Laporte) et même une 68e sur l'E3 BinckBanck Classic (Damien Touzé), voilà un bilan qui ne peut satisfaire un manager général. "Les coureurs ont leur part, accepte Vasseur avant de viser ses préparateurs. [...] Je vais demander aux entraîneurs de revoir leurs plans de travail."

Avec quatre succès depuis le début de saison, dont trois pour Laporte sur l'Étoile de Béssèges (deux étapes plus le général), Cofidis pointe au 15e rang mondial derrière Groupama-FDJ (5 succès) mais aussi Direct Energie (7 victoires). Mais c'est surtout au niveau World Tour que la formation nordiste ne parvient pas à briller. Une difficulté que l'équipe va devoir franchir sinon Cédric Vasseur pourrait bien prendre des mesures. "Tout est possible" répond-il pour conclure.