présentation équipe Cofidis 2011
L'équipe Cofidis pour la saison 2011 | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Ca bouge chez Cofidis !

Publié le , modifié le

Trois nouveaux directeurs sportifs et sept nouveaux coureurs - dont quatre néo-pros -, c'est une équipe Cofidis profondément remaniée qui a été présentée, ce jeudi, au Casino de Paris. Du sang neuf pour l'équipe nordiste continentale dont les objectifs pour la saison 2011 sont clairs : finir première équipe française, remporter la Coupe de France par équipe et briller sur la Grande Boucle.

Pas de stars mais des jeunes

Nouvelle année et nouvelle équipe. Le mois de janvier est l'occasion pour les équipes cyclistes de faire leur grand messe et Cofidis n'a pas coupé à la règle. C'est au Casino de Paris qu'Eric Boyer a présenté une formation "new generation", rajeunie, aussi bien au niveau des coureurs que de l'encadrement. Si l'équipe rouge et blanche, qui s'apprête à fêter sa quinzième année au sein du peloton, n'a pas réussi à décrocher la licence World Tour pour la saison 2011, elle n'en affiche pas moins de réelles ambitions. A commencer par "faire mieux qu'en 2010", explique son manager. "L'an passé, nous n'avons pas remporter de victoire d'étape sur le Tour mais nous avons obtenu 23 succès sur l'ensemble de la saison. Cette année, nous voulons plus de résultats. Nous avons surtout l'ambition de briller en World Tour." Et de poursuivre : "On a confiance en nous. La barre est haut, on le sait, mais je suis convaincu qu'on va réaliser nos objectifs".  

Et les objectifs sont clairement affichés. Comme la FDJ et Europcar, Cofidis a perdu sa place dans l'élite et compte bien la retrouver à l'issue de la saison 2011. Cela passe nécessairement par des victoires. Et notamment sur le Tour de France. Lors de la précédente édition, les efforts des coureurs n'avaient pas été couronnés de succès. A l'image de Damien Monier qui avait chuté lors de la 8e étape alors qu'il était bien placé. Julien El Farès avait, lui, obtenu une belle 27e place au classement général, soit 8 places derrière John Gadret (AG2R-La Mondiale), meilleur coureur tricolore. Hormis la Grande Boucle, les troupes de Boyer devraient également répondre présentes en Coupe de France. Une Coupe de France où elles ont un statut à faire respecter après leur deuxième place la saison passée. Le Colombien Leonardo Duque tentera pour sa part d'y conserver son titre.

C'est pour se donner les moyens de ses ambitions que le manager de Cofidis a choisi de s'entourer de nouvelles têtes. "Nous souhaitons des victoires mais pas à n'importe quel prix, a insisté Eric Boyer. Du coup, nous n'avons pas recruté de stars mais des jeunes. Résultat, nous avons aujourd'hui une équipe qui mêle jeunesse et expérience." Du côté des jeunes, quatre coureurs font en effet leur entrée dans la cour des grands : Florent Barle (vainqueur du Tour des Pyrénées 2010), Yoann Bagot, Nicolas Edet (vainqueur du Tour du Franche-Comté 2010) et le benjamin de la formation, Adrien Petit (20 ans).

L'effectif Cofidis s'est également internationalisé avec l'arrivée du grimpeur espagnol Lui-Angel Maté. Rein Taaramae se sentira sans doute moins seul avec la venue de son compatriote Kalle Kriit (27 ans), champion d'Estonie en titre. Et toujours en provenance des pays baltes, Aleksejs Saramotins (28 ans), champion de Lettonie, portera lui aussi les couleurs de la formation nordiste. A leurs côtés, on retrouvera pas moins de quatre coureurs belges : Romain Zingle (2e d'une étape de la Vuelta 2010), Jens Keukeleire ("LA révélation du cyclisme belge" d'après Eric Boyer), Kevyn Ista (vainqueur du Tour des Flandres espoirs en 2006) et Nico Sijmens (7e de Paris-Bruxelles 2010).

Parmi les nouveaux arrivants, Cofidis a enrôlé une recrue de premier choix en la personne de Nicolas Vogondy, ex-BBOX. Le champion de France 2010 du contre-la-montre va apporter ses qualités de finisseur. "C'est un coureur qui a beaucoup d'expérience et un joli palmarès ", a estimé Eric Boyer. Ce dernier compte largement sur Vogondy pour s'illustrer sur les routes du Tour de France. Samuel Dumoulin (6 victoires en 2010), Julien El Fares (4e meilleur jeune du Tour de France 2010), Damien Monier (une victoire d'étape sur le Giro 2010) et David Moncoutié (meilleur grimpeur de la Vuelta 2010) seront les autres hommes forts de l'équipe.

Pour encadrer tout ce petit monde, trois des cinq directeurs sportifs ont été remplacé. Ainsi Stéphane Augé, 36 ans, a enclenché sa reconversion et troqué le cuissard contre le costard. Didier Rous a, lui, tiré sa révérence chez Bouygues, nouvellement Europcar. Enfin, Jean-Luc Jonrond a repris les fonctions qu'il avait déjà exercé en 2008. Ils se partageront le travail avec Alain Deloeil et Bernard Quilfen.

L'effectif 2011
Mickaël Buffaz (FRA), Rémi Cusin (FRA), Jean-Eudes Demaret (FRA), Samuel Dumoulin (FRA), Julien El  Fares (FRA), Julien Fouchard (FRA), Tony Gallopin (FRA), Arnaud Labbe (FRA), David Moncoutié (FRA), Damien  Monier (FRA), Tristan Valentin (FRA), Leonardo Duque (COL), Kevyn Ista (BEL), Jens  Keukeleire (BEL), Nico Sijmens (BEL), Romain Zingle (BEL), Kalle Kriit (EST), Rein Taaramae (EST), Yoann Bagot (FRA), Florent Barle (FRA), Nicolas Edet (FRA), Luis  Angel Mate (ESP), Adrien Petit (FRA), Aleksejs Saramotins (LAT), Nicolas  Vogondy (FRA)
Directeurs sportifs: Stéphane Augé, Alain Deloeil, Jean-Luc Jonrond,  Bernard Quilfen et Didier Rous.

Isabelle Trancoën