Bouhanni, l'éternelle interrogation

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charles-Antoine Nora
Nacer Bouhanni

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Nacer Bouhanni n'est plus le coureur qu'il était il y a quelques années. Sans résultat marquant depuis l'été dernier, il a comme meilleur résultat une seconde place sur le Tour de la Communauté de Valence. Des performances très en deçà des attentes de ses managers qui laissent le sprinteur français dans le flou sur son avenir proche. Le Vosgien, qui n'a plus couru depuis le Circuit de la Sarthe où il a abandonné lors de l'avant-dernière étape, reprendra la compétition au Tour de Californie, le 12 mai.

Nacer Bouhanni n'a plus gagné depuis le 30 août dernier et sa victoire sur la 6e étape de la Vuelta à San Javier. Ce jour-là il s'était imposé devant des cadors du sprint : Viviani, Sagan, Van Poppel ou Trentin. Depuis quelques accessits, certes, mais trop peu de résultats significatifs. 

"Ce sont ses performances du Tour de Californie qui vont orienter son programme du mois de juin", a déclaré à l'AFP le manager général de l'équipe nordiste, Cédric Vasseur. "Il faut voir dans quelle condition il sortira de la Californie". La Californie comme juge de paix de la suite de sa saison voire de sa carrière chez Cofidis ? Nacer Bouhanni n'a plus trop le choix. En fin de contrat avec l'équipe nordiste après cinq saisons agitées, il ne s'alignera pas sur Eschborn-Francfort, le 1er mai, afin de peaufiner sa préparation. Dernier et hors délai du contre-la-montre par équipe de 21,5 km d'ouverture de Tirreno-Adriatico, sa forme inquiétait déjà en mars. Mais des examens complémentaires n'avaient rien décelé. "Aujourd'hui, on est dans l'interrogation", a reconnu Cédric Vasseur. "Son rendement des dernières semaines n'est pas celui attendu. Mais il ne faut pas chercher à forcer les choses, il faut le laisser s'entraîner. Les examens médicaux n'ont rien montré de spécifique. Nacer continue à se plaindre de brûlures musculaires. Cela peut être dû à la période d'allergies, la forte pollinisation".

Bouhanni, l'éternelle interrogation
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Une participation au Tour "très incertaine"

C'est aussi et surtout sa participation au Tour de France qui se jouera dans les semaines à venir. Le Lorrain était déjà absent l'an dernier. Christophe Laporte, l'autre sprinteur de l'équipe, lui avait été préféré. Mais cette année ni l'un ni l'autre ne rassure. Et les bons résultats d'Hugo Hofstetter ne vont pas aider Cédric Vasseur à choisir. Les chances de revoir Nacer Bouhanni sur les routes du Tour en juillet ne sont pas compromises, mais "plutôt très incertaines", pour son manager. "Sur la base de son niveau de performances actuel, d'autres sprinteurs sont devant, je pense à Hugo Hofstetter ou encore Christophe Laporte".

Avec AFP