Nacer Bouhanni
Le coureur de la Cofidis Nacer Bouhanni | NICOLAS GOTZ / DPPI MEDIA

Bouhanni inarrêtable en Catalogne

Publié le , modifié le

Frustré à Milan-Sanremo, Nacer Bouhanni s'est bien rattrappé sur le Tour de Catalogne en alignant une deuxième victoire d'étape à Olot après 178 kilomètres. Le coureur de la formation Cofidis s'est une nouvelle fois imposé au sprint en devançant cette fois les Belges Gianni Meersmann et Philippe Gilbert pour s'adjuger la deuxième étape. Bouhanni conserve ainsi la tête du classement. Meersmann, Gilbert et les autres coureurs belges portaient un brassard noir, en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles.

La journée avait pourtant mal débuté pour Bouhanni qui n'était pas au meilleur de sa forme. "Je suis allé voir le médecin en début d'étape, j'avais mal au ventre", a déclaré le Lorrain, qui n'a laissé pour finir aucune chance à ses adversaires. Emmené par Geoffrey Soupe, le Vosgien a battu d'une longueur Meersman, pour signer son quatrième succès de la saison, le troisième au niveau WorldTour (calendrier mondial). Sans que le doublé efface sa déception de Milan-Sanremo, quand il a été victime d'un saut de chaîne dans le sprint, Bouhanni s'est replacé sur une trajectoire victorieuse pour la dernière course figurant à son programme 2016 avant une première pause.

"Il devrait y avoir encore une ou deux arrivées au sprint", a ajouté le Français à propos de la fin de semaine en Catalogne. Mais la prochaine étape, longue de 172 kilomètres à partir de Gérone, arrive en altitude (1725 m), dans la station de La Molina, et s'adresse avant tout aux grimpeurs. Tous les candidats (Froome, Contador, Quintana, Aru, Rodriguez, Porte, Van Garderen, Bardet) sont dans l'attente, sur la même ligne au classement, à 20 secondes de Bouhanni. Ce dernier aura en revanche du mal à s'illustrer mercredi, lors d'une troisième étape partant de Gerone et s'achevant en altitude dans la station de La Molina.