Romain Bardet

Boucles Drôme-Ardèche: Bardet et Barguil en têtes d'affiche

Publié le , modifié le

Les Français Romain Bardet et Warren Barguil, ou encore Lilian Calmejane, se présenteront au départ des Boucles Drôme-Ardèche comme principales tête d'affiche, samedi et dimanche.

Victime d'un accident domestique à la main gauche le 4 février, Bardet (AG2R La Mondiale, 27 ans) estime "débuter une seconde fois (sa) saison, près d'un mois après le Grand Prix La Marseillaise". Sa blessure a nécessité une dizaine de points de suture et la pose d'une attelle durant deux semaines. Son entraînement a été allégé. "Ces courses seront idéales pour faire du rythme et retrouver mes réflexes en peloton", ajoute le 3e du dernier Tour de France sur le site internet de son équipe cycliste. Ce sera son unique objectif avant de rejoindre l'Italie sur les Strade Bianche, le 3 mars, et la Tirreno Adriatico (7-13 mars).

De son côté, Barguil (26 ans), meilleur grimpeur de la Grande Boucle en 2017 qui a repris la compétition avec le Tour de Provence, continuera à peaufiner ses automatismes avec sa nouvelle équipe Fortuneo-Samsic. Calmejane (25 ans), nouveau leader de Direct-Energie, 5e du Tour de Provence, Pierre Latour (24 ans), champion de France du contre-la-montre, ou encore David Gaudu (21 ans), 2e du Tour de l'Ain 2017, figurent également parmi les Français à suivre. Arthur Vichot (29 ans), vainqueur de la Classic de l'Ardèche en 2011 et 2e de la Drôme Classic en 2017, aura son mot à dire tout comme Jonathan Hivert (32 ans), récent vainqueur du Tour du Haut-Var.

Sur la Classic de l'Ardèche, au fil d'un tracé en rupture de rythme long de 200,2 km et favorable aux grimpeurs-puncheurs, le peloton devra franchir la Montée de Saint-Romain-de-Leps ou encore le col du Val d'Enfer, dans la dernière boucle uniquement, à 5 kilomètres de l'arrivée. Dimanche, sur la Drôme Classic dont le parcours de 209 km est plus roulant, le Mur d'Allex, la Côte de Beauvallon et la Côte des Roberts sont les principales difficultés auxquelles s'ajouteront le vent avec du mistral attendu.
 

AFP