Boonen tiendra-t-il le haut du pavé ?

Boonen tiendra-t-il le haut du pavé ?

Publié le , modifié le

Un an après la victoire du Belge Nick Nuyens, blessé et forfait pour cette édition, le Belge Tom Boonen se présente dimanche en grand favori du Tour des Flandres, la grande classique qui rassemble tout un peuple sur le parcours de Bruges à Audenarde. Mais devant son public, l'ancien champion du Monde aura fort à faire face à de nombreux prétendants tels que Fabian Cancellara, Sylvain Chavanel ou autre Peter Sagan.

SUIVEZ LE TOUR DES FLANDRES EN DIRECT VIDEO DES 15H20

Nouvelle édition du Tour des Flandres et nouveau parcours... Un changement qui fait débat. Le Mur de Grammont sera effectivement absent des 255 kilomètres du parcours cette année. Il était pourtant, depuis plusieurs décennies, le Juge de paix, confirmant à chaque fois le plus fort. En revanche, comme d'habitude depuis une quinzaine d'années, le départ sera donné de Bruges. Mais l'arrivée a quitté Meerbeke pour se fixer à Audenarde, et c'est en ordre dispersé, par petits groupes, qu'y seront attendus les coureurs qui auront eu huit secteurs pavés et 16 "monts" à franchir. 

LE FAVORI : TOM BOONEN

Tom Boonen sera bien l'homme à abattre dimanche sur le "Ronde". Depuis le début de saison, le Belge (Omega Pharma) a retrouvé son lustre d'antan. Sa victoire sur Gand-Wevelgem (la 3e de sa carrière) dimanche dernier en est notamment la preuve. Un septième succès depuis janvier, deux jours après une victoire significative vendredi au Grand Prix de l'E3 à Harelbeke. A 31 ans, le Belge revit après deux saisons difficiles, contrariées par de nombreux pépins physiques. "Je dois rester calme. Ne pas croire que c'est gagné d'avance. Mais c'est vrai que je peux aborder les deux courses les plus importantes du printemps (le Tour des Flandres et Paris-Roubaix) sans pression. Je sais maintenant que je détiens la grande forme. Je serai relax mais je ne me considère pas comme le favori", a indiqué le protégé de Patrice Lefevère.

LES ADVERSAIRES : FABIAN CANCELLARA ET SYLVAIN CHAVANEL

Boonen a raison de se méfier car son grand rival le Suisse Fabian Cancellara est également en très grande forme. Deuxième à Milan-Sanremo derrière l'Australien Gerrans après une véritable démonstration dans le Poggio, l'ancien champion du Monde du contre-la-montre l'a annoncé, il fait de ces deux classiques de pavés (pour les Flandres et pour Roubaix), un objectif prioritaire en 2012 avec les JO de Londres. Ses adversaires sont prévenus. A force de décortiquer ses courses, ils savent qu'ils ne peuvent lui laisser prendre le large sous peine de ne jamais le revoir. Encore faut-il être capable de le suivre! Il faut rappeler également qu'en 2010, le Suisse avait écrasé le Tour des Flandres, pour avoir répété le numéro une semaine plus tard dans Paris-Roubaix. Le roi du contre-la-montre sera donc encore redoutable sur les routes pavées belges.

Mais le "gros" danger pour Boonen pourrait bien venir de sa propre paroisse (Omega Pharma Quick Step) avec Sylvain Chavanel. Le Français vient de s'imposer sur les Trois jours de La Panne, premier français à inscrire son nom au palmarès de cette course, confirmant son statut de candidat à la victoire dimanche au Tour des Flandres. "Gagner cette épreuve était un vrai objectif. Je commençais à m'impatienter: j'étais l'un des seuls coureurs de l'équipe à ne pas encore avoir gagné cette saison", a expliqué le champion de France. Un Chavanel qui sera également revanchard après sa deuxième place sur le "Ronde" en 2011. Ce dernier était monté sur la deuxième marche du podium. Un résultat qui était un peu resté à travers la gorge de Chavanel puisque Tom Boonen, son coéquipier, avait notamment attaqué derrière lui et fait revenir certains adversaires sur lui. Une configuration qui pourrait se reproduire une nouvelle fois dimanche...

LES AUTRES CANDIDATS : PHILIPPE GILBERT ET PETER SAGAN

Impérial lors des classiques en 2011, le Belge Philippe Gilbert, maintenant chez BMC, n'est plus que l'ombre de lui-même depuis le début de saison. Mais le Wallon est comme le phénix, capable de renaitre de ses cendres à tout moment. Il faudra faire également très attention au slovaque Peter Sagan (Liquigas). Le coureur de 22 ans s'est notamment distingué cette semaine en enlevant la première étape des Trois jours de la Panne. "Ma condition est très bonne. J'espère en profiter dimanche en visant un bon résultat au "Ronde". Si j'étais candidat à la victoire ? On verra. Je l'espère et je m'en sens capable", indique Sagan.

La participation: 25 équipes.
Saxo Bank, BMC, Omega Pharma, Lotto, Sky, AG2R La Mondiale, GreenEdge, Astana, Euskaltel, FDJ-BigMat, Katusha, Lampre, Liquigas, Movistar, Rabobank, Garmin, RadioShack, Vacansoleil (1ere division), Topsport, Landbouwkrediet, Accent Jobs, Farnese Vini, Argos, Europcar, Netapp (invitées)

Gilles Gaillard