Tom Boonen
Tom Boonen | LALMAND / BELGA MAG / BELGA/AFP

Boonen: "Je ne suis pas le seul favori"

Publié le , modifié le

Le Belge Tom Boonen a refusé d'endosser l'habit de seul favori dans Paris-Roubaix, vendredi, à deux jours de la "reine des classiques" cyclistes. "Je suis peut-être l'un des favoris mais je ne suis pas le seul", a déclaré le récent vainqueur du Tour des Flandres lors d'un point-presse tenu à Courtrai. Il n'a pas hésité a énuméré ses rivaux potentiels pour essayer de s'enlever de la pression.

Qui peut concurrencer le Belge, dans une forme étincelante et déjà triple vainqueur à Roubaix (2005, 2008 et 2009)? "Pozzato et Ballan ont montré au Tour des Flandres qu'ils étaient en grande  condition. Ils sont très, très bien en ce moment. Je suis un peu plus explosif  qu'eux mais vous ne savez jamais comment ça va se passer dans une course  pareille. C'est toujours compliqué", a répondu l'Anversois.

"Il n'y a pas seulement Pozzato, Ballan ou un coureur comme Vansummeren. Il  y a d'autres coureurs, par exemple Flecha, Eisel ou Hushovd. Je pense que  Hushovd veut montrer quelque chose dans les classiques de printemps", a  poursuivi le Belge sans forcément convaincre tant il semble un ton au-dessus dans une course qu'il connait bien. Fort de trois succès ces dernières semaines dans les premières classiques flandriennes, Boonen a retrouvé son punch après deux saisons compliquées.

Le record de victoire? "Une motivation supplémentaire"

En plus, le fait de disposer d'une équipe à l'aise sur les pavés et complètement focalisée sur sa course est un avantage indéniable. Boonen s'est félicité de disposer d'une forte équipe autour de lui, "très  motivée": "Nous sommes prêts pour faire une grande course. Je sais que je peux  compter sur le soutien d'une grosse équipe". Quant à la météo, le Campinois a coupé court aux spéculations: "Qu'il  pleuve ou non, ce n'est pas important. Pour moi, c'est la même chose. Dans les  deux cas, il faut être prêt au combat. Ce ne sont pas les conditions météo qui  me posent des problèmes."

En cas de succès, Boonen (31 ans) égalerait le record de victoires que détient son compatriote Roger De Vlaeminck: "Si je disais que je n'étais pas  intéressé par une quatrième victoire, ce serait un mensonge. Nous verrons... Je  suis toujours motivé par cette course mais, c'est vrai, cela me donne une  petite motivation supplémentaire."

Mathieu Baratas