Boonen et Terpstra impressionnent

Boonen et Terpstra impressionnent

Publié le , modifié le

Le Belge Tom Boonen, vainqueur de la 2e étape du Tour du Qatar, son équipier néerlandais Niki Terpstra, toujours leader, et leur impressionnante équipe Omega Pharma, ont dégoûté la concurrence lundi à Al Khor par leur parfaite maîtrise de l'art de la bordure.

A 50 kilomètres de la ligne, avec l'aide de l'équipe Tinkoff-Saxo, la  formation belge qui raffole courir par grand vent a fait exploser le peloton au  sein duquel venait par ailleurs de se produire une chute pénalisant notamment  le Français Arnaud Démare et envoyant au sol ses équipiers Offredo et Boucher. Vingt coureurs parmi lesquels les huit Omega Pharma ont rapidement creusé  un petit écart et n'ont jamais été repris par les piégés au nombre desquels  figuraient Philippe Gilbert, Fabian Cancellara et André Greipel. "Les 40 derniers kilomètres, avec le vent dans le dos, nous avons roulé à  bloc, à 60-70 km/h. A l'approche de l'arrivée, tout le monde était mort. La  preuve: seuls cinq ou six coureurs ont vraiment fait le sprint", a raconté  Boonen qui a devancé de deux longueurs le Danois Michael Morkov et un autre  Belge, Jurgen Roelandts.

C'est le 21e succès d'étape de Tom Boonen sur le Tour du Qatar, une épreuve  qu'il a déjà remportée à quatre reprises. "En général, quand je brille au Qatar, la suite de la saison est bonne.  J'espère que ce sera encore la cas cette année", a-t-il poursuivi, en précisant  qu'il lui serait compliqué de s'imposer au général vendredi. "Niki (Terpstra) me devance de 14 secondes au général. Ce ne sera pas  facile de refaire ce handicap demain (mardi) lors du contre-la-montre, même si  je me donnerai à fond", a encore dit le quadruple lauréat de Paris-Roubaix. L'étape de mardi est un exercice individuel contre le chrono disputé sur  10,5 km aux abords du circuit de moto de Lusail.

AFP