Baugé survole la vitesse

Publié le , modifié le

Grégory Baugé a remporté l'épreuve de vitesse messieurs aux Championnats du monde de cyclisme sur piste vendredi à Apeldoorn. C'est la 3e fois d'affilée que le Guadeloupéen s'impose dans cet exercice.En finale, Baugé, 26 ans, a battu en deux manches le Britannique Jason Kenny, médaillé d'argent des Jeux olympiques de Pékin. mickael Bourgain n'a pu prendre que la 4e place.

Grégory est vraiment le leader surpuissant de la piste française, et le maillon fort de la vitesse. il l'a prouvé en se débarrassant de ses adversaires les uns après les autres avant d'écarter de sa route son compatriote  Mickael Bourgain pour une finale France-Grande Bretagne somme toute classique, face Jason Kenny qui, de son côté avait sorti un autre Britannique, le champion écossais Chris Hoy.
Dans la première manche de la finale, le Français a constamment contrôlé son adversaire pour le devancer nettement, dans le temps de 10 sec 224 sur les 200 derniers mètres. Dans la seconde manche, Kenny a tenté de rester en tête mais il a été débordé avant la dernière ligne droite par le Français qui s'est imposé très nettement de plus d'une longueur, dans un temps comparable (10 sec 220) sur les 200 derniers mètres (70,450 km/h de moyenne).
Baugé, qui est entraîné à l'INSEP par le triple champion olympique Florian Rousseau, a rejoint au palmarès de la vitesse son "coach", vainqueur de 1996 à 1998 car depuis la suppression de la distinction amateurs/professionnels et la réunification des compétitions (1993), seuls trois coureurs (Rousseau, Bos, Baugé) ont réussi à gagner à trois reprises le titre majeur de la piste.A Apeldoorn, le coureur de l'US Créteil a également enlevé un cinquième titre mondial en étant le démarreur de la vitesse par équipes (avec Kévin Sireau et Michael d'Almeida).
Pour la troisième place, en revanche, Mickaël Bourgain a dû s'incliner devant l'Ecossais Chris Hoy après lui avoir pris la première manche. Le champion olympique de Pékin, dominé par Kenny en demi-finale, a rappelé qu'il était toujours compétitif. Mais, à 35 ans, il est apparu moins fringant que ses cadets

Avant la nouvelle consécration de Baugé, le cyclisme français s'était également félicité de la médaille de bronze de Morgan Kneisky, sa deuxième à Apeldoorn après celle du scratch. Le jeune Bisontin (23 ans), qui n'a pas trouvé de place dans des équipes de première ou deuxième division, a montré toutes ses qualités dans la course aux points gagnée à la surprise générale par le jeune Colombien Edwin Alcibiades (21 ans) devant le tenant du titre et grand favori, l'Australien Cameron Meyer.

Chez les dames, l'Américaine Sarah Hammer s'est imposée pour la quatrième fois dans l'épreuve de poursuite en "grillant" in extremis en finale la Néo-Zélandaise Alison Shanks, championne du monde en 2009. Encore en retard à deux tours de l'arrivée, Hammer est parvenue à prendre l'avantage dans l'avant-dernier tour pour déborder finalement sa rivale de 29 centièmes de seconde. La Lituanienne Vilija Sereikaite a décroché comme les deux années précédentes la médaille de bronze. Elle a battu pour la troisième place la Néo-Zélandaise Jaime Nielsen.

Déclarations

Grégory Baugé: "Je fais mon boulot. Ma mission, c'est d'aller chercher les titres, de gagner. J'avais des adversaires qui voulaient aller chercher le maillot. Trois titres consécutifs, c'est bien. Mais ce que je veux, c'est gagner. Une fois, trois fois, ce n'est pas l'essentiel. C'était un tournoi différent des autres, il fallait gérer les temps d'attente, la récupération. Mon but est d'être champion olympique. Les Championnats du monde, ce sont des étapes à passer et ça fait trois ans que ça se passe bien. J'aurais été déçu si j'avais été battu mais une défaite, ça peut aider aussi. On est en route pour les Jeux. Je suis content et je pense que l'équipe de France peut être contente. Mais, d'ici Londres, il y a du travail à faire, dans pas mal de domaines. Londres, ce sera ma dernière course de vélo."

Résultats de la journée

Vitesse individuelle dames - 1/4 de finale  (les vainqueurs en demi-finales)
      
Olga Panarina (BLR) bat Sandie Clair (FRA) 2 à 0    (11.671 et 11.464)
Anna Meares (AUS) bat Kristina Vogel (GER) 2 à 0  (11.776 et 11.363)
Victoria Pendleton (GBR) bat Lyubov Shulika (UKR) 2 à 0  (11.542 et 11.620)
Simona Krupeckaite (LTU) bat Guo Shuang (CHN) 2 à 1   (11.762 et 11.494 pour Krupeckaite, 11.946 pour Guo)

 Match pour la 5e place: Lyubov Shulika (UKR) 11.633    bat Sandie Clair (FRA), Kristina Vogel (GER) et Guo Shuang (CHN)

Vitesse individuelle messieurs - Finale:
Grégory Baugé (FRA) bat Jason Kenny (GBR) 2 à 0    
      
Pour la 3e place: Chris Hoy (GBR) bat Mickaël Bourgain (FRA) 2 à 1  (10.616 pour Bourgain, 10.442 et 10.652 pour Hoy)

Course aux points messieurs
1. Edwin Alcibiades (COL)  33 points (50,345 km/h)    
2. Cameron Meyer (AUS)   25
3. Morgan Kneisky (FRA)   23
4. Alexander Khatuntsev (RUS)   20
5. Milan Kadlec (CZE)    17
6. Peter Schep (NED)     13
7. Gerardo Fernandez (ARG)   8
8. Silvan Dillier (SUI)          8

Omnium  Classement général provisoire (après 3 des 6 épreuves):
1. Bryan Coquard (FRA)   18 points
2. Elia Viviani (ITA)      21
3. Michael Freiberg (AUS)  22
4. Shane Archbold (NZL)    24
5. Eloy Teruel (ESP)       24
6. Luis Mansilla (CHI)     24