Grégory Baugé
Grégory Baugé prend le dessus sur l'Allemand Boetticher | AFP - WILLIAM WEST

Baugé seul survivant tricolore en vitesse

Publié le , modifié le

Le Français Grégory Baugé a dominé la première journée du tournoi de vitesse des Championnats du monde de cyclisme sur piste, vendredi à Melbourne, pour se qualifier pour les demi-finales. Baugé a disposé de l'Allemand Stefan Boetticher en quart de finale. Il est le seul demi-finaliste à n'avoir concédé aucune manche pour accéder au "dernier carré" du tournoi. C'est en revanche terminé pour Bourgain et Sireau.

En demi-finale, le champion français sera opposé à l'Australien Shane Perkins. L'autre match, entre Britanniques, opposera Chris Hoy à Jason Kenny. A ce stade de la compétition, Perkins a dû attendre la décision des commissaires pour être assuré de sa qualification face au Français Mickaël Bourgain. Vainqueur de la première manche après une erreur de Bourgain, Perkins s'est incliné dans les deux suivantes avant de bénéficier de la décision du jury qui a sanctionné le Français, coupable d'être sorti du couloir des sprinteurs.

Hoy souffre tout au long de la journée

Kenny, champion du monde 2011, a lui aussi gagné la première manche contre le Français Kévin Sireau avant de s'incliner dans la deuxième. Mais il a rétabli la situation dans la "belle" en surprenant son adversaire dans l'avant-dernier tour. Hoy, pour sa part, a dû attendre le résultat de la photo-finish dans la troisième manche contre l'Allemand Robert Forstemann (2e temps des qualifications) tant le match a été indécis. L'Ecossais, champion olympique en titre, avait auparavant dû passer par les repêchages en huitième de finale, après sa défaite contre Bourgain.

Dans les "Mondiaux", Baugé a gagné les trois derniers titres de la vitesse, le plus prestigieux du programme. Mais il a perdu celui acquis l'an passé à Apeldoorn (Pays-Bas) pour des manquements administratifs aux obligations antidopage. Crédité du meilleur temps des qualifications (9 sec 85 sur le 200 m lancé), Baugé a frappé fort d'emblée après un hiver contrarié par sa sanction, devançant Forstemann (9 sec 87), Sireau (9 sec 89) et Hoy (9 sec 90) sur le 200 mètres lancé.Dans les qualifications, dix coureurs avaient réussi des temps inférieurs à 10 secondes sur la piste de la Hisense Arena.

Sixième titre mondial pour Pendleton

De son côté, la Britannique Victoria Pendleton est redevenue championne du monde de vitesse en battant en finale la Lituanienne Simona Krupeckaite. Pendleton, troisième l'année passée, a enlevé son sixième titre mondial dans cette épreuve. En finale, la "reine Victoria", âgée de 31 ans, a disposé de Krupeckaite en deux manches. Dans la première, la Britannique a résisté au retour de la Lituanienne. Dans la seconde, elle a bénéficié du déclassement de sa rivale. La Britannique, championne olympique à Pékin-2008, est toujours montée sur le podium mondial dans cette épreuve depuis 2005. Victorieuse en 2005, 2007, 2008, 2009, 2010 et désormais 2012, elle a rejoint au palmarès mondial de cette épreuve les Russes Galina Ermolaeva (6 fois titrée entre 1958 et 1972) et Galina Tsareva (entre 1969 et 1979).

Enfin, l'Australien Glenn O'Shea, 22 ans, a remporté l'omnium messieurs devant le Canadien Zachary Bell et le Danois Lasse Hansen. L'omnium, l'équivalent cycliste (sur six épreuves) du décathlon, doit faire ses débuts olympiques l'été prochain à Londres. O'Shea a succédé au palmarès à son compatriote Michael Freiberg dans cette épreuve qui a été enlevée à quatre reprises par des Australiens depuis son inscription au programme en 2007. Le Britannique Ed Clancy, vainqueur en 2010, a pris la quatrième place, avec le même nombre de points que Hansen (départagés aux places). A Melbourne, O'Shea a décroché sa deuxième médaille après l'argent récolté par le quatuor australien de la poursuite par équipes mercredi dernier.

Gilles Gaillard