Cyclisme 2017
Bardet, Sagan ou encore Quintana, devraient être les grands acteurs de la saison. | AFP

Bardet, Alaphilippe, Froome, Quintana… Les enjeux de la saison

Publié le , modifié le

La saison cycliste vient tout juste de démarrer, en Australie. En Europe, les hostilités seront lancées dans les prochains jours, avec le Grand Prix de la Marseillaise (29 janvier prochain). L’occasion de passer en revue les enjeux de cette année, côté international, et français.

Sprint : Ewan et Groenewegen, une place à prendre​

Mark Cavendish (Dimension Data), Marcel Kittel (Quick Step) ou encore André Greipel (Lotto-Soudal) dominent le sprint mondial depuis quelques années. Il faudra sans surprise compter sur eux pour les classiques telles que Milan-San-Remo, ainsi que sur les étapes de Grands Tours. Mais la jeune garde, bien menée par Caleb Ewan (22 ans, Orica BikeExchange) ou encore Dylan Groenewegen (23 ans, Lotto-Jumbo), arrive. Les deux jeunes sprinteurs ont commencé à faire parler d’eux la saison dernière, avec des premiers résultats au niveau World Tour. Le premier cité vient tout juste de remporter la 4e victoire de sa saison, en s’adjugeant la première étape du Tour Down Under chez lui, en Australie. Le second, champion des Pays-Bas, devra confirmer ses victoires sur l’Eneco Tour ou encore le Tour de l’Eurométropole.

- Côté français : Bouhanni, Démare et Coquard, un cap à franchir​

Les trois sprinteurs français seront à surveiller de près cette saison. Démare, vainqueur en mars dernier de Milan-San-Remo, devra justifier son nouveau rang au sein de la caste très fermée des vainqueurs de Monuments (qui regroupe les cinq classiques les plus prestigieuses). Bryan Coquard (Direct Energie), qui est passé à quelques millimètres d’une première victoire d’étape sur le Tour de France en juillet dernier, devra lui aussi s’affirmer. Nacer Bouhanni (Cofidis), passé à côté de ses deux dernières Grandes Boucles (chute et forfait), devra passer au travers des chutes et autres histoires pour essayer d’enfin remporter une victoire sur le Tour.

Grands Tours : Froome, Quintana, bis repetita sur le Tour ?

Le Tour de France a tourné à l’avantage du Britannique du Team Sky ces deux dernières années, reléguant son principal adversaire Nairo Quintana (Movistar) aux 2e et 3e places du podium final. Mais c’est bien le Colombien qui est ressorti vainqueur lors de leur dernier duel, sur le Tour d’Espagne. La question désormais est la suivante : Quintana va-t-il réussir à contrer l’équipe Sky lors du prochain Tour ? Se montrer aussi offensif qu’il a pu l’être lors de la récente Vuelta ? Là est la question, alors qu’on ne connaît pas exactement son programme de courses. Le grimpeur de poche de Movistar avait en effet annoncé fin 2016 qu’il serait au départ du Giro. Une affirmation directement nuancée par son manager… A suivre. Alberto Contador (Trek Segafredo), Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Richie Porte (BMC) et Fabio Aru (Astana) peuvent eux aussi prétendre à un podium final. La bataille de juillet s’annonce plus spectaculaire que jamais.

- Côté français : Bardet, Pinot et Barguil

C’est l’une des grandes interrogations de ce début de saison : retrouvera-t-on à nouveau un Français sur le podium du Tour, après la seconde place de Romain Bardet l’an passé ? Le principal concerné en est tout à fait capable, et a adapté son programme de courses en conséquence. Oubliées les idées de tenter le doublé Giro-Tour, le leader d’AG2R La Mondiale mise tout sur la Grande Boucle. Du côté de la FDJ, direction l’Italie pour Thibaut Pinot, qui peut clairement viser le maillot rose. Warren Barguil (Giant Sunweb) visera une victoire d’étape en juillet prochain, mais devrait garder dans un coin de la tête le classement général, lui qui sera le leader de sa formation.

Classiques : Sagan, la même qu’en 2016 ?​

Vêtu de son maillot de champion du monde, pour la deuxième année consécutive, Peter Sagan démarre 2017 avec la même ambition : gagner, encore et toujours. Vainqueur sortant du Tour des Flandres, le slovaque tout juste arrivé chez Bora vise à nouveau la victoire sur les Monuments du cyclisme, et notamment Paris-Roubaix… Actuellement en Australie sur le Tour Down Under, le fantasque champion devrait également briguer un nouveau maillot vert sur les routes du Tour. Du côté des Ardennaises, la question est de savoir si Alejandro Valverde va de nouveau se montrer impitoyable au sommet du Mur de Huy.

- Côté français : Alaphilippe, enfin ?​

Le jeune Français de Quick Step a terminé deuxième des deux dernières éditions de la Flèche Wallonne, et a toujours été placé sur Liège Bastogne Liège (2e en 2015) ou l’Amstel (6e en 2016). 2017 pourrait être son année, s’il parvient à se défaire d’Alejandro Valverde (Movistar). Le vainqueur du dernier Tour de Californie est le Français à suivre ce printemps. Bryan Coquard, 4e de l’Amstel Gold Race l’an passé, pourrait lui inscrire son nom au palmarès d’une de ces classiques.