Mark Cavendish (Dimension Data)
Mark Cavendish (Dimension Data) | Philippe LOPEZ / AFP

Atteint d'un virus, Mark Cavendish met sa carrière en suspens

Publié le , modifié le

Souffrant du virus d'Epstein-Barr, Mark Cavendish (Dimension Data) met sa carrière entre parenthèses, a annoncé son équipe via un communiqué. "Cette saison, je ne me sentais pas bien et malgré mes bons chiffres à l'entraînement, je sentais qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas sur le vélo", a réagi Cavendish qui n'a remporté qu'une seule course cette saison, la troisième étape du Dubai Tour en février.

Voici ce qui pourrait expliquer la très mauvaise forme de Mark Cavendish cette saison. Vainqueur d'une seule course, le sprinteur de l'île de Man souffre du virus d'Epstein-Barr selon son équipe Dimension Data. Ce virus ressemble à celui de l'herpès et s'accompagne de fièvre et de fatigue. "Les résultats médicaux ont indiqué que Cavendish s'entraînait et roulait en course avec ce virus depuis plusieurs mois déjà, explique Dimension Data dans un communiqué. Il lui a été demandé de récupérer complètement avant de reprendre l'entraînement."

C'est la deuxième fois, après avril 2017, que Cavendish a diagnostiqué pour ce virus. Il avait pris plusieurs semaines pour se soigner avant de participer à la Grande Boucle. Grande Boucle qu'il avait dû abandonner après avoir été pris dans un contact avec Peter Sagan sur la 4e étape, à Vittel.

Depuis deux ans, Cavendish n'est plus le sprinteur qu'il a été. En deux saisons, le "Cav'" n'a levé les bras qu'à deux reprises dont une fois en World Tour, à Abu Dhabi en 2017. Pas tout à fait une course de grande envergure, donc. Les derniers grands résultats de Cavendish datent de son Tour de France 2016 quand il avait remporté quatre étapes tout en portant le maillot jaune. "Je suis content d'avoir fait la lumière sur ce qui m'empêchait de performer à mon niveau maximal", a fait savoir le sprinteur de 33 ans. 

Pendant son incroyable carrière, Cavendish a remporté 30 étapes sur le Tour de France, 15 sur le Giro et 3 sur la Vuelta. Il a aussi été champion du monde en 2011 et a levé les bras sur Milan-San Remo en 2009. Un palmarès qui fait sans doute de lui le meilleur sprinteur du monde au XXIe siècle. Sera-t-il désormais capable de retrouver un niveau qui lui permettrait de remporter de grandes courses ? "Je vais prendre le temps nécessaire pour revenir à 100% avant de courir à nouveau", a conclu Cavendish.