Astana
Jl n'est pas certain que l'on revoie, comme ici, l'équipe Astana sur le Tour de France cette année | JEFF PACHOUD / AFP

Astana en World Tour UCI : le peloton pas enchanté par la nouvelle

Publié le , modifié le

Malgré les révélations de cinq cas de dopage dans ses formations Pro Tour et Continental, l’équipe Astana a finalement obtenu sa licence World Tour, ce qui fait qu’elle ne dépendra pas du bon-vouloir des organisateurs pour une participation aux Grands Tours. Cette nouvelle a rapidement fait le tour de la planète Twitter.

Le journaliste de France Télévisions Nicolas Geay était d’ailleurs présent à Calpe (Espagne), où l’équipe kazakhe réalise actuellement un stage, pour immortaliser ce moment de joie, où coureurs et staff ont pu fêter la décision de l’Union Cycliste Internationale (UCI).

Jonathan Vaughters, directeur sportif de l’équipe cycliste américaine Garmin-Sharp, et fervent acteur de la lutte anti-dopage, a lui déploré la nouvelle donnée par l’UCI hier soir.

Le compte parodique La Grosse Boucle a également pris l’annonce très au sérieux…

Autre cycliste mécontent de la nouvelle, Peter Kennaugh, coéquipier de Chris Froome chez Sky.

D’ailleurs, en parlant du coureur anglais, vainqueur du Tour 2013, ni lui ni Contador ou encore Quintana n’ont réagi suite à l’annonce de l’attribution de la licence World Tour à l’équipe d’Alexandre Vinokourov. Ils sont désormais sûrs de recroiser l'Italien Nibali dans les Grands Tours 2015, ce qui promet une belle bagarre, que l'on espère éloignée des affaires. 

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou