Arthur Vichot, champion de France
Arthur Vichot, champion de France | DAMIEN MEYER - AFP

Arthur Vichot sacré champion de France

Publié le , modifié le

Arthur Vichot (FDJ) a été sacré champion de France sur le circuit exigeant tracé autour de Lannilis (251,50 km). Le coureur de l'équipe de Marc Madiot remporte son premier maillot de champion de France. Il a devancé sur la ligne ses compagnons d'échappé, Sylvain Chavanel et Tony Gallopin. Parti très tôt, le jeune (24 ans) coureur français a accéléré dans le dernier kilomètre pour déposer ses deux derniers adversaires.

Le championnat de France 2013 s'est offert à un audacieux. Parti dès le cinquième kilomètre, Arthur Vichot a passé 245 kilomètres à l'avant avant de lever les bras sur la ligne ! D'abord au sein d'un groupe de 11, le vainqueur d'étape sur le Dauphiné en 2012 a fait exploser le groupe de tête à 35 kilomètres de l'arrivée. Impatient, le puncheur de la FDJ cherchait alors à éviter le retour d'un groupe de costaud dans lequel on retrouvait notamment Sylvain Chavanel et Tony Gallopin donc mais aussi Jérémy Roy et Thomas Voeckler.

Vichot le plus malin

Sur le parcours exigeant tracé autour de Lannilis (Finistrère), il fallait être costaud pour s'imposer. Costaud Vichot l'était. Malin aussi quand il a fallu attendre Chavanel puis Gallopin pour s'assurer d'aller au bout. Quand les deux poursuivants sont revenus chacun leur tour, la pépite de la FDJ a d'abord feint d'être au bout de ses forces avant de commencer à relayer ses compagnons dans les derniers kilomètres. Rapide au sprint, Vichot se méfiait d'un Gallopin réputé dans l'exercice. A moins d'un kilomètre du but il s'est dégagé sur la droite de la route, sans se lever de sa selle, pour déposer ses adversaires qui ont fait l'erreur de se regarder. Sylvain Chavanel a bien tenté de revenir aux 500 mètres mais l'histoire était entendue. Celui que l'on annonce comme un futur grand, potentiel vainqueur de courses comme Liège-Bastogne-Liège, s'en allait glaner son premier titre de champion de France.

Madiot, au nom du père

Ce succès de la FDJ, le deuxième en deux ans après celui de Nacer Bouhanni l'an passé à Saint-Amand-les-Eaux, vient récompenser le travail de toute une année pour couver les jeunes pousses de la pépinière Madiot. Surtout, il vient donner du baume au coeur à Marc et Yvon Madiot qui ont eu la tristesse de perdre leur père cette semaine. A l'arrivée, Arthur Vichot a souhaité rendre hommage au père de son manager.

Professionnel depuis 2010, Arthur Vichot est une des pépites que la FDJ possède dans ses rangs. Puncheur infatigable, le natif de Colombier-Fontaine avait fait parler de lui pour la première fois sur le Dauphiné Libéré 2012 dont il avait enlevé de main de maître la cinquième étape à Rumilly. Avec cinq victoires sur le circuit professionnel, dont le Tour du Haut-Var cette saison, Vichot n'est pas encore un "winner" comme aimerait qu'il soit son mentor, Marc Madiot. Et si ce succès sur les routes du Finistère faisait entrer Vichot dans une nouvelle page de sa carrière ?

Classement

1. Arthur Vichot (FDJ) les 251,1 kilomètres en 6 h 04:38.       (moyenne 40,57 km/h)
2. Sylvain Chavanel (Omega Pharma Quick Step) à     04.
3. Tony Gallopin (RadioShack)                                  13.
4. Anthony Roux (FDJ)                                             30.
5. Yoann Offredo (FDJ)                                            41.
6. Mathieu Ladagnous (FDJ)                                    m.t.
7. Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale)                 m.t.
8. Arnaud Gérard (Sojasun)                                    m.t.
9. Anthony Geslin (FDJ)                                         m.t.
10. Cyril Lemoine (Sojasun)                                     m.t.