Lance armstrong portrait 2012
Lance Armstrong | AFP-Bouys

Armstrong vers les aveux ?

Publié le , modifié le

Selon le New York Times, décidé à reprendre une activité dans le sport de compétition, Lance Armstrong réfléchirait à la possibilité de passer aux aveux complets sur son dopage. Il espérerait ainsi bénéficier d'une levée de sa radiation à vie de toute compétition sportive. L'avocat de l'ancien coureur a toutefois nié être au courant d'une telle volonté.

Cela va-t-il un énième rebondissement dans le feuilleton si suivi de "Lance Armstrong et le dopage" ? Après des années de silence, des années à faire régner la terreur dans le peloton, puis des mois à nier son dopage malgré les preuves accablantes de l'USADA, l'agence américaine antidopage, Lance Armstrong réfléchirait à l'idée de tout avouer. A 41 ans, il souhaiterait en effet revenir dans le sport de compétition. Depuis deux ans, il s'était impliqué en triathlon, et devait même se lancer dans son premier Ironman à Nice, lorsque l'USADA l'a interrompu sur sa lancée. Désormais suspendu à vie de toute activité, il sait qu'il peut bénéficier d'une réduction de peine en cas de collaboration avec les autorités antidopage. 

Selon le New York Times, l'Américain aurait confié à des proches ainsi qu'à des acteurs de la lutte antidopage qu'il pensait avouer publiquement son passé pour obtenir une réduction de peine. Tim Herman, un des avocats de l'Américain, a toutefois indiqué au quotidien  qu'il n'était pas au courant des projets d'Armstrong.  "Je ne sais rien à ce propos, a-t-il dit. Je suppose que tout est possible,  c'est certain. Mais ce n'est pas vraiment d'actualité". Selon le New York Times, le Texan aurait notamment discuté avec Travis  Tygart, le président de l'Agence américaine antidopage, et chercherait à  rencontrer David Howman, le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Mais même s'il venait à avouer son dopage, ses démentis encore très récents sur son dopage risquent de peser lourd dans la balance. Et l'impact international qu'a eu cette affaire pourrait pousser les autorités à ne pas se montrer d'une clémence considérable. Quant à le revoir dans une compétition dans les prochaines années, cela paraît bien illusoire.