Raymond Poulidor 2007
Raymond Poulidor, en 2007, à Paris. | STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Après l'annonce du décès de Poulidor, les hommages se multiplient

Publié le , modifié le

Légende du cyclisme français, Raymond Poulidor s'est éteint mercredi à l'âge de 83 ans. La disparition de "Poupou", qui a marqué l'histoire de son sport en France, a provoqué beaucoup de réactions sur la toile.

► Dans le monde du cyclisme

Le monde du cyclisme français est endeuillé depuis ce matin. Les réactions sont bien évidemment nombreuses sur les réseaux sociaux. Le compte Twitter du Tour de France d'abord, salue un "immense champion et tellement plus que cela. Le Tour ne sera plus le même sans lui. Nous ne t'oublierons jamais, Poupou !" Julian Alaphilippe a, lui, publié sur Instagram une photo de lui et Raymond Poulidor, annotée de quelques mots "Heureux d'avoir croiser ton chemin. Au revoir Raymond, au revoir Champion". Le coureur Lilian Calmejane se rappelle, lui, d'un moment qui l'a marqué à jamais. "Je n’oublierai jamais ce podium, ce jour où tu m’as chuchoté à l’oreille que je remporterais un jour une victoire sur @LeTour  ! Pensées émues, un grand monsieur s’en est allé ... #ripraymond."  Le champion Eddy Merckx a quant à lui confié à l'AFP voir "un grand ami qui s'en va". Un autre grand champion a rendu hommage à "Poupou": "Toujours un visage amical et un mot gentil. Il nous manquera beaucoup. Repose dans la paix Poupou", a posté Chris Froome.

Les équipes aussi ont tenu à laissé un message d'hommage. L'AG2R La Mondiale, alors en pleine annonce de leur programme pour 2020 – notamment l'impasse de Romaine Barnet sur le Tour de France – a publié une photo de "Poupou" avec en guise de légende : "Durant la conférence de presse, nous avons appris le décès d'une immense légende de notre sport.  Au revoir Poupou". La Team Cofidis a simplement publié au-dessus d'une photo de l'ex-athlète "Salut Poupou (avec un smiley triste)". "Nos sincères condoléances à la famille de Raymond Poulidor. Un grand champion et une immense figure populaire du cyclisme nous a quittés", a écrit l'Équipe Cycliste Groupama-FDJ. 

Sa famille aussi s'est exprimée sur la disparition de leur proche. Le petit fils du coureur, Mathieu van der Poel, a posté une photo de lui et son grand-père, à la légende simple mais tout aussi émouvante : "Toujours si fier". Son autre petite-fils David van der Poel a lui accompagné trois photos de famille d'un message d'amour "Mon héro et mon plus grand supporter."

► Des célébrités de tous horizons

L'impact de Raymond Poulidor a été bien au-delà du monde du cyclisme. A l'image de l'animateur Jean-Luc Reichmann qui a posté une photo de lui avec le coureur : "Raymond Poulidor était l’éternel second, mais le 1er cycliste dans nos cœurs". Le journaliste et animateur Michel Denisot a lui aussi fait part de son émotion sur les réseaux sociaux : "Tristesse, Raymond Poulidor est parti. Après Jacques Anquetil". Tony Estanguet, le patron des JO de Paris 2024, salue également "une légende du sport, "l’éternel second" mais toujours premier dans le cœur des Français. Pensées pour Raymond Poulidor et les siens."

► Dans le monde politique 

La classe politique de tout bord parle d'une même voix ce matin pour saluer la carrière de Raymond Poulidor. De dirigeants de partis à députés de départements ruraux, les réactions sont nombreuses. Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a été une des premières à réagir sur son compte Twitter. "Hommage à Raymond Poulidor, grand cycliste populaire et courageux qui incarnait la France rurale. Bien plus que 'l'éternel second', c'était un vrai champion, et un symbole d'humilité et de panache pour beaucoup de Français !" Sacha Houlié, député LREM de la Vienne, a lui salué la carrière de ce grand cycliste. "Au revoir Raymond Poulidor. Hommage au grand champion cycliste, monstre d'abnégation et de détermination en dépit de sa déveine légendaire sur Le Tour !" (Twitter)

La ministre des Sports Roxana Maracineanu écrit sur Twitter : "Raymond Poulidor est parti. Il était et restera à jamais une légende du vélo et du Tour de France. Une légende française. Mais c’est sa proximité avec le public, sa gentillesse et son immense modestie qui faisaient de lui notre chouchou. Adieu Poupou" Le président de la République, Emmanuel Macron, a souligné l'amour des Français pour cette légende du sport : "Raymond Poulidor n’est plus. Ses exploits, son panache, son courage resteront gravés dans les mémoires. 'Poupou', à jamais maillot jaune dans le cœur des Français." Philippe Laurent, maire de Sceaux et secrétaire général de l'Association des maires de France, se rappelle à son tour des frissons provoqués par Poulidor, non sans nostalgie : "#RaymondPoulidor, c’est une partie de notre enfance - il faut assumer son âge - lorsqu’on écoutait le Tour sur le transistor pendant les vacances d’été ! Adieu Raymond et merci !"

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel a rappelé son nombre de victoires au compteur : "Un grand champion courageux, simple, populaire, dur au mal, avec 189 victoires au compteur s'est échappé pour l'éternité. Adieu champion." (Twitter) Stéphane Le Foll, le maire PS du Mans, a lui parlé de l'inspiration laissée par ce champion : "Une légende du cyclisme nous quitte mais comme toutes les légendes il nous inspirera toujours." (Twitter) Christian Estrosi, maire de Nice, a fait part de sa tristesse et a même affirmé qu'un hommage lui sera rendu à l'arrivée du prochain Paris-Nice. Il a également proposé qu'un "espace" de la ville porte son nom.  

à voir aussi Mort de Raymond Poulidor, "éternel second" mais maillot jaune des cœurs Mort de Raymond Poulidor, "éternel second" mais maillot jaune des cœurs