Andy Schleck contre la montre
Andy Schleck dans l'effort solitaire | AFP - PASCAL PAVANI

Andy Schleck est allé trop loin...

Publié le , modifié le

Andy Schleck (Saxo Bank), deuxième du dernier Tour de France derrière Alberto Contador, avait été exclu du Tour d'Espagne mardi, avec son coéquipier Stewart O’Grady, par son équipe pour avoir enfreint le règlement de sa formation. Le cadet des frères Schleck avait alors expliqué qu'il avait été viré pour avoir pris "un verre après le dîner". Mais selon son directeur sportif, Bjarne Riis, les choses ont été plus loin.

Le grand patron de la Saxo Bank est donc revenu sur les raisons de sa décision de "dégager" son leader de cette fin de Vuelta. "Ils n’ont pas respecté les règles. Qu’il s’agissed’un verre ou dix, à cinq heures du matin, c’est inacceptable. J’ai faitce que je devais faire", a expliqué le manager surle site Cyclingnews. "Les règles de l‘équipe sont les mêmespour tous. Nous sommes des professionnels et nous devons nouscomporter comme tels. Je devais prendre cette sanction. A eux d’assumerles conséquences de leurs actes", a-t-il ajouté. Considéré comme l'un des favoris de l'épreuve, le coureur de la Saxo Bank pointait au 77e rang du classement général, à 37 minutes du leader.

Gilles Gaillard