Albert Bouvet
Albert Bouvet, en compagnie de Jacky Durand. | PATRICK KOVARIK / AFP

Albert Bouvet, ancien organisateur du Tour et sauveur de Paris-Roubaix, est mort

Publié le , modifié le

Albert Bouvet est mort ce samedi, à l’âge de 87 ans. Excellent coureur puis organisateur d’épreuves, celui qu’on surnommait « l'homme à la rôtule cassée » a été l’un des personnages phares des plus grandes épreuves françaises.

Albert Bouvet, c’était avant tout un sacré moteur dans chaque jambe, capable de remporter Paris-Tours (1956) au nez et à la barbe du peloton. Il faudra attendre 1998 (soit 42 ans) pour voir un Français triompher à nouveau sur cette longue avenue. Albert Bouvet a eu les capacités d’être vice-champion du monde de poursuite en piste (en 1957 et 1959), mais aussi de mettre sa puissance au service des leaders. Il faisait partie des fidèles équipiers de Jacques Anquetil, quand celui-ci remporta son premier Tour de France, en 1957.

Son histoire avec le Tour ne s’est pas terminée en ce mois de juillet 57. Après une riche carrière, Albert Bouvet a ensuite rejoint la Société du Tour de France, aidant dans l’ombre les organisateurs de la Grande Boucle : Jacques Goddet, Félix Lévitan, Jean-Marie Leblanc… Il les a conseillés, épaulés, dans l’organisation de ce qui est considéré comme la plus grande course du monde.

1968 marque un tournant dans sa carrière d’organisateur, quand il doit alors chercher des solutions pour rendre Paris-Roubaix plus dynamique. Il découvre alors les fameux secteurs pavés, accompagné de Jean Stablinski. La suite de l’histoire, on la connaît.

Albert Bouvet a été tout au long de sa vie un grand acteur du cyclisme, sur et en dehors du vélo. Le "Bouledogue de Fougères" s’est éteint ce samedi, en plein Tour d’Italie.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou