AG2R-La Mondiale: Briller toute l'année

AG2R-La Mondiale: Briller toute l'année

Publié le , modifié le

Au lendemain du lancement de la saison européenne, la formation AG2R-La Mondiale présentait son équipe pour 2014. Après une saison 2013 réussie, la formation savoyarde compte sur un effectif de plus en plus homogène pour briller tout au long de l’année.

18 juillet dernier. Christophe Riblon dépose Tejay Van Garderen pour aller s’imposer sur la plus belle étape du Tour du Centenaire, au sommet de l’Alpe d’Huez. Sans aucun doute, l’image qu’AG2R retiendra de sa saison 2013 réussie. Cette image forte est aussi le symbole d’une équipe à l’aise sur les courses par étapes et dès que la route s’élève. Avec Riblon mais aussi Péraud, Bardet ou Bouet pour les Français et Betancur, Nocentini, Pozzovivo pour les étrangers, Vincent Lavenu dispose d’une pléiade de coureurs capables de gagner en montagne. En 2014, AG2R-La Mondiale espère plus que jamais briller sur ce type de courses mais le mercato de Vincent Lavenu a été orienté vers un autre type de coureurs : « Nous avons accueilli six coureurs cet hiver principalement sur nos points faibles, à savoir les classiques flandriennes » a-t-il révélé avant d’en lister les noms : « Damien Gaudin et Sébastien Turgot », des « coureurs brillants » sur ce type de courses comme il le dit lui-même. On l’aura compris, l’effectif de 30 coureurs de la formation est plus que jamais homogène.

Surfer sur 2013

On l’a dit, AG2R-La Mondiale est un habituel acteur des courses par étapes. Pêle-mêle l’an dernier, Péraud a fini 3e de Paris-Nice, Bouet 3e du Tour du Trentin, Betancur 5e du Giro, Bardet 15e du Tour de France et Pozzovivo 6e de la Vuelta. Cet incroyable vivier de talent, Vincent Lavenu compte bien le faire fructifier en 2014. Romain Bardet ne dit rien de différent : « Avec de l’expérience supplémentaire, nous allons encore plus briller sur les courses par étapes ».

Lui qui sera plus que jamais amené à épauler la star maison, Carlos Betancur, notamment sur le Tour de France parle de « créer des automatismes » avec le grimpeur colombien. Brillant sur le Tour d’Italie l’année passée, Betancur sera cette saison au départ du Tour de France dans le Yorkshire, mais pas seulement. Car, l’ambition de Vincent Lavenu cette saison est bel et bien de briller de janvier à octobre. Avec la bonne figuration de Maxime Bouet sur le Tour Down Under c’est déjà chose faite mais avant tout, l’encadrement d’AG2R vise la période des classiques.

Briller en mars-avril

Période charnière de la saison cycliste, le début du printemps sera un moment décisif pour la formation. Avec le recrutement de Gaudin et Turgot, mais aussi avec la présence de Chainel, AG2R s’est enfin construit une équipe capable de peser sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Présente dans le World Tour, l’équipe française se doit d’être à l’aise tôt dans la saison, sans attendre ses habituels terrains de chasse. Mais, dès les classiques flandriennes terminées, les classiques ardennaises pointeront le bout de leur nez et là aussi l’équipe aura des ambitions. Avec l’explosion de Romain Bardet mais surtout de Carlos Betancur, AG2R compte deux coureurs qui ont le potentiel d’accrocher un Top 10 voire mieux sur ce type de course.

Avec un partenaire qui a prolongé son engagement jusqu’en 2016, Vincent Lavenu dispose d’une base solide pour travailler : « C’est une preuve de confiance exceptionnelle de la part d’un sponsor fidèle » a-t-il témoigné. De là, AG2R-La Mondiale peut grandir. Avec un effectif doté de talents dans tous les domaines, l’objectif est réalisable. Sans se fixer de limite, Vincent Lavenu croit en son groupe, un groupe expérimenté puisque la moyenne d’âge est de 28 ans. Loin de l’habituel « tout pour le Tour de France », AG2R-La Mondiale est sans doute la formation française la plus armée pour affronter le peloton World Tour. Du papier à la réalité, il n’y qu’un pas. Aux coureurs de le franchir.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot