Santiago Botero
Santiago Botero | JOEL SAGET / AFP

Affaire Puerto - Les écoutes confirment que Botero était client de Fuentes

Publié le , modifié le

L'audition des écoutes téléphoniques qui s'est poursuivie mercredi au procès de l'affaire de dopage Puerto à Madrid a confirmé que le Colombien Santiago Botero, alors coureur chez Phonak, était bien client du Dr Dr Eufemiano Fuentes, le principal accusé.

Une conversation datant du 17 mai 2006 ne laisse aucun doute sur le fait  que le Colombien suivait un programme de dopage confectionné par le médecin  canarien. "Aujourd'hui, tu l'as fait ou tu ne l'as pas fait?" demande Fuentes au  téléphone à Botero, qui court alors le Tour de Catalogne. "Je l'ai déjà préparé et j'allais le faire", répond le Colombien, qui  reçoit alors un contre-ordre de Fuentes. "Ecoute, moi, je te conseille de le  faire demain (...) Comprends-moi bien: ça, ce n'est pas pour marcher mieux,  mais pour créer la base pour avancer. Donc c'est mieux si tu le fais une fois  bien fatigué, comme après l'étape de demain", lui explique le médecin.

"Ne te mets pas mal pour moi ni pour qui que ce soit. Suis simplement la  programmation prévue et point barre", conclut-il. Une nouvelle fois, les mots codés ne manquent pas dans la conversation,  Fuentes soupçonnant déjà qu'il est sur écoute. "Ca me rappelle l'artiste Botero quand il utilisait ses feutres pour  peindre des paysages", suggère ainsi Fuentes au cycliste, les "feutres" en  question étant des doses préparées d'hormone de croissance, selon ce qu'avait  expliqué Manzano lors de sa comparution. Le procès Puerto, qui en est à sa sixième semaine, doit se poursuivre  jusqu'à la fin du mois. Le docteur Fuentes, considéré comme le cerveau de l'affaire, et les quatre autres accusés sont poursuivis pour "délit contre la  santé publique" et non pour incitation au dopage.

Forts soupçons sur l'ancien pistard Escudero

Par ailleurs, Une conversation téléphonique entendue au procès a jeté mercredi de forts soupçons sur l'ancien pistard espagnol José Antonio Escuredo, médaille d'argent du keirin aux JO-2004 et actuel sélectionneur de l'équipe d'Espagne sur piste. Cette conversation datant du 16 mai 2006 lie le docteur Fuentes à un dénommé "José" et porte sur l'achat de produits. Les détails livrés lors de cette conversation concordent avec les éléments de la carrière de l'ancien coureur. "Pour te dire que je suis très content. J'ai terminé deuxième une nouvelle fois", explique ainsi "José" à Fuentes, alors qu'il a gagné la médaille d'argent du keirin des Mondiaux de Bordeaux, le 14 avril 2006. 

Et "José" de continuer: "Je suis le seul cycliste à avoir atteint la finale lors des quatre dernières épreuves majeures et j'ai fait trois médailles d'argent." Escuredo a effectivement décroché l'argent olympique du keirin en 2004, avant de remporter une nouvelle fois l'argent des Mondiaux la même année. Avec sa 2e place de Bordeaux en 2006, ces trois médailles correspondent donc à la série dont se vante l'interlocuteur du Dr Fuentes au téléphone. Il semblerait que "José" ait bien acheté des produits dopants à Fuentes puisqu'un peu plus tard dans la conversation, le médecin lui précise: "Ce que tu m'as demandé est arrivé. Pour quand te le faut-il?" "Pour mon épreuve au Japon, où je pars le 8 juin prochain", répond "José".

AFP