Affaire Ciprelli - Lappartient trouve ça grave

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération française de cyclisme (FFC), David Lappartient, a qualifié d'"extrêmement grave" l'affaire touchant Patrice Ciprelli, le mari et entraîneur de Jeannie Longo soupçonné d'achats de produits dopants et placé mercredi en garde à vue.

"La question centrale est de savoir à qui cette EPO était destinée, a déclaré à l'AFP le président de la FFC. Eu égard aux doses et aux sommes évoquées, j'ai du mal à croire que ce soit un trafic. Il s'agit d'une consommation assez ciblée et ça accréditerait la thèse d'une utilisation par un seul sportif." "Cela ne peut qu'interroger et renforcer le doute", a ajouté David Lappartient par référence à la championne française la plus titrée de l'histoire du cyclisme.

Grégory Jouin @GregoryJouin