Armstrong Lance en danseuse TDF
Lance Armstrong a retrouvé l'avant de la course | AFP - Joël Saget

Abandon de l'enquête contre Lance Armstrong

Publié le , modifié le

La justice américaine a abandonné une enquête fédérale ouverte à Los Angeles en 2010 qui cherchait notamment à savoir si le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong et d'autres cyclistes américains avaient eu recours au dopage.

"Le procureur fédéral André Birotte Jr. a annoncé que le parquet abandonnait une enquête portant sur des allégations de crime fédéral par des membres et associés d'une équipe cycliste professionnel en partie détenue par Lance Armstrong", a indiqué dans un communiqué le parquet de Los Angeles, sans expliciter les raisons de cette décision. Plusieurs personnes, dont l'ex coéquipier d'Armstrong Tyler Hamilton et des anciens proches, avaient témoigné sous serment devant un grand jury fédéral dans le cadre de l'enquête mais aucune mise en examen n'a été prononcée. Elle était dirigée par l'agent Jeff Novitzky, qui avait mené à bien une enquête sur le laboratoire Balco, du nom d'un établissement de la région de San Francisco à l'origine d'un vaste scandale de dopage dans les années 2000.

"C'est une grande nouvelle, a indiqué Mark Fabiani, avocat de Lance Armstrong, dans un communiqué. Lance est ravi que le parquet ait pris la bonne décision et il est plus déterminé que jamais à consacrer son temps et son énergie à (sa fondation) Livestrong et aux causes qu'il défend." L'Agence américaine antidopage (USADA) a toutefois immédiatement indiqué par communiqué qu'elle maintenait l'enquête qu'elle mène actuellement sur de possibles pratiques dopantes au sein du peloton professionnel américain.

L'USADA continue son travail d'investigation

"Contrairement au parquet, le travail de l'USADA est de promulguer un sport propre plutôt que de faire respecter les lois. Notre enquête dans cyclisme continue et nous avons hâte de nous procurer les éléments recueillis lors de cette enquête fédérale", a indiqué le président de l'USADA Travis Tygart. Selon la presse américaine, l'enquête fédérale avait initialement été ouverte sur les pratiques de la modeste équipe américaine Rock Racing avant d'être élargie au peloton professionnel américain et notamment l'équipe US Postal avec laquelle Armstrong a gagné six de ses sept Tours de France. Les enquêteurs cherchaient notamment à savoir si de l'argent public avait été utilisé au sein de l'US Postal pour des pratique illicites comme le dopage.

En mai 2010, Floyd Landis avait avoué s'être dopé et avait accuser Armstrong d'avoir fait de même. Un an plus, un autre ancien coéquipier du Texan, Tyler Hamilton, avait déclaré qu'Armstrong avait eu recours au dopage. L'Américain, en retraite sportive depuis début 2011, a toujours nié s'être dopé et n'a jamais été sanctionné pour dopage. Très impliqué dans sa fondation contre le cancer, une maladie qu'il a vaincu en 1996 il a participé ces derniers mois à des triathlons en nature (X-Terra).

AFP