Longo Jeannie contre-la-montre départ 2009
Jeannie Longo, une rage de vaincre inassouvie | AFP - Damien Meyer

57e titre national pour Longo à 51 ans

Publié le , modifié le

Elle est inusable, inaltérable. Jeannie Longo a conquis son 57e titre de championne de France, lors du contre-la-montre à Chantonnay. A 51 ans, la plus titrée des sportives françaises a relégué, au terme de 24.7km, Edwige Pitel (championne de France en 2004 et 2005) à 1'19", et Christel Ferrier-Bruneau (tenante du titre) à 1'31".

Son premier titre de championne de France date de 1979. Trente-et-un an après, Jeannie Longo est toujours l'une des meilleures cyclistes hexagonales. Lors de l'ouverture des Championnats de France à Chantonnay, elle a marqué son territoire, pointant à tous les points intermédiaires avec le meilleur temps, le résultat final, à savoir un nouveau sacre, arrivant logiquement à l'arrivée. C'est son dixième titre dans cette discipline depuis 1995, année de sa création.

C'est un bon présage pour la doyenne du peloton qui, en 2006, avaitréalisé le doublé contre-la-montre/course en ligne ici-même àChantonnay. C'était ses 52e et 53e titres. Quatre ans plus tard ettrois sacres de plus, Jeannie Longo rêve de rééditer sa performance.

"Je pensais faire un bon écart du fait de mon entraînement", a confié Longo à l'issue de la course. "(Le contre-la-montre) C'était mon objectif. Je l'ai beaucoup travaillé, dès Noël", a-t-elle ajouté, expliquant son avance sur ses concurrentes par le fait qu'elles ne devaient "pas faire les entraînements spécifiques" à l'épreuve. "Il y a un encadrement, des compétences à revoir, je suis désolé de le dire", a-t-elle affirmé, avant de rappeler: "L'expérience de trente ans, ce n'est pas rien non plus !" Alors que dans toute la France se multipliaient les défilés sur les retraites, la doyenne de la compétition a expliqué dans un sourire "préconiser des retraites douces". "J'ai assez peu d'objectifs dans l'année donc ça me permet de bien me préparer et aussi d'avoir un passage en douceur sur l'après-vélo de haut niveau", a-t-elle poursuivi. Mais sa prochaine échéance --exception faite de la course en ligne samedi pour laquelle elle s'est déclarée "outsider"-- sera bel et bien sur un vélo: les Championnats du monde en Australie en septembre.

Le titre de championne de France Espoirs est revenu à Aude Biannic, devant Julie Krasniak et Mélodie Lesueur.

Réactions:
Jeannie Longo-Ciprelli, championne de France du contre-la-montre:"C'était mon objectif. J'ai fait beaucoup de contre-la-montre, je l'aitravaillé dès Noël. Dès cet hiver je me suis posée sur mon vélo decontre-la-montre toutes les semaines. Au printemps, c'était plusieursfois par semaine. Je pensais faire un bon écart du fait de monentraînement. C'est symbolique, cette victoire ici parce qu'il y aquatre ans j'avais perdu ma maman juste avant... Ca fait plaisir. Jesuis contente d'être au rendez-vous parce que j'ai bien travaillé lecontre-la-montre, je n'avais pas d'excuses. (Sur la course en lignesamedi) J'ai fait très peu de courses sur route, je n'ai ni le rythmeni la longueur, on verra ce que ça va donner. Je suis outsider."

Edwige Pitel (Michela Fanini), deuxième: "Je n'ai pas faitl'entraînement de Jeannie au niveau "chrono", je n'ai pas les mêmesdisponibilités au niveau de l'entraînement. Après, elle a ses qualitéset elle est très bien "drivée". Je suis stable par rapport à il y aquatre ans, c'est plutôt Jeannie qui a fait une minute de moins ! (sursa participation aux Championnats du monde) L'année dernière, j'avaisdéjà fait une bonne course derrière Jeannie en terminant à 30 secondeset avec pas mal d'écart sur la suivante, ça n'avait pas suffi. Cetteannée, je suis à une minute. S'ils prennent le même argument..."

Christel Ferrier-Bruneau (Vienne Futuroscope), troisième: "J'étais pasmal. C'était mon premier "chrono" aux Championnat de France, j'avais unpeu travaillé mais ce n'était pas évident parce que je n'avais pas deréférence sur 24 kilomètres. J'ai fait surtout des 9 ou 12kilomètres... J'ai donné le maximum. Je suis assez contente du résultatpar rapport à ma première expérience."

Classement du contre-la-montre féminin
1. Jeannie Longo-Ciprelli (Rhône-Alpes) les 24,7 km en 34:51.
2. Edwige Pitel (Michela Fanini) à 1:19.
3. Christel Ferrier-Bruneau (Vienne Futuroscope) 1:31.
4. Aude Biannic (Bretagne) 1:45.
5. Julie Krasniak (Lorraine) 1:48.
6. Delphine Pelletier (Centre) 2:04.
7. Mélodie Lesueur (ESGL 93) 2:09.
8. Caroline Mani (Vienne Futuroscope) 2:19.
9. Audrey Cordon (Vienne Futuroscope) 2:21.
10. Amélie Rivat (Rhône-Alpes) 3:03
...