Victoire Arnaud Démare Milan-San Remo 2016
Le triomphe d'Arnaud Démare (FDJ) sur Milan-San Remo | MARCO BERTORELLO / AFP

21 ans après Jalabert, Arnaud Démare remporte Milan-San Remo

Publié le , modifié le

Le Français Arnaud Démare a remporté la plus belle victoire de sa carrière ce samedi, en s'imposant sur Milan San Remo. Le coureur de la FDJ remporte assez facilement le sprint après avoir effectué une belle remontée dans les derniers hectomètres. L'autre sprinteur français, Nacer Bouhanni, termine quatrième. Arnaud Démare vient confirmer son bon début de saison après sa victoire sur la première étape de Paris-Nice.

21 ans après Laurent Jalabert, un Français s'impose sur la Via Roma. Arnaud Démare s'est imposé devant les meilleurs sprinteurs du monde ce samedi, sur ce qui est considéré comme la première grande classique de la saison. Ce n'était pas forcément lui qu'on attendait, mais le jeune Picard, champion du monde espoirs en 2011, est parvenu à surprendre tout le monde en retrouvant la pointe de vitesse qui était la sienne il y a quelques saisons. Il s'impose avec une longueur d'avance devant Ben Swift (Sky) et Roelandts (Lotto Soudal).

"Il y a des jours où tout sourit", a-t-il avoué, tout sourire, avant de monter sur le podium. Le final aurait pu être plus compliqué pour le sprinteur de la FDJ, qui s'est retrouvé en mauvaise posture à 30 kilomètres de l'arrivée suite à une chute collective. Finalement, ce jeune coureur de 24 ans est parvenu à se replacer au meilleur moment, avant le Poggio, dernière difficulté de la journée. L'ancien champion du monde Michal Kwiatkowski a bien failli faire la différence au sommet de cette côte, avec quelques secondes d'avance sur les autres favoris Vincenzo Nibali et  Fabian Cancellara. Dans le dernier kilomètre, Edvald Boasson Hagen et Greg Van Avermaet ont également tenté leur chance, sans succès. La dernière ligne droite a été marquée par la chute de Fernando Gaviria, la nouvelle pépite du sprint. 

A lire aussi : Démare: "Un jour de grâce"

Premier Français depuis 1997

Il y aurait pu y avoir deux Français sur le podium de la mythique classique, mais Nacer Bouhanni a été victime d'un problème mécanique pendant le sprint, ce qui le laisse finalement à la quatrième place.

Cette victoire sur l'une des plus grandes courses du monde vient confirmer le regain de forme de Démare, dont l'année 2015 s'était avérée plutôt décevante. Victorieux sur Paris-Nice, l'ancien champion de France est parvenu à faire taire de nombreux sceptiques qui doutaient de sa place dans l'élite du sprint en réalisant un sprint parfait. "Tout s'est déroulé à la perfection. Je suis surpris par ce que j'ai pu faire", déclarait-il tout juste après la course.  Avec cette victoire dans une grande classique, la première pour un Français (Guesdon sur Paris-Roubaix, Jalabert sur le Tour de Lombardie) depuis 1997, Arnaud Démare frappe un grand coup. Une chose est sûre, désormais, sa place se trouve au sommet de la hiérarchie du sprint. 

La victoire du coureur de la FDJ est d'ores et déjà saluée par des sportifs comme Martin Fourcade. Elle vient conclure une belle semaine pour la formation de Marc Madiot, forte d'une cinquième place au classement général de Thibaut Pinot sur Tirreno-Adriatico, ainsi qu'une deuxième place au chrono de cette même course du Breton Johan Le Bon, devant Tony Martin. 

Le classement de la course

1. Arnaud Démare (FRA/FDJ) les 295,0 km en 6h54:45.
2. Ben Swift (GBR/SKY) à 0:00.
3. Jürgen Roelandts (BEL/LOT) 0:00.
4. Nacer Bouhanni (FRA/COF) 0:00.
5. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 0:00.
6. Alexander Kristoff (NOR/KAT) 0:00.
7. Heinrich Haussler (AUS/IAM) 0:00.
8. Filippo Pozzato (ITA/SOU) 0:00.
9. Sonny Colbrelli (ITA/BAR) 0:00.
10. Matteo Trentin (ITA/ETI) 0:00.
11. Luis Leon Sanchez (ESP/AST) 0:00.
12. Peter Sagan (SVK/TIN) 0:00.
13. Matteo Montaguti (ITA/ALM) 0:00.
14. Tom-Jelte Slagter (NED/CAN) 0:00.
15. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:00.
16. Jan Bakelants (BEL/ALM) 0:00.
17. Niccolo Bonifazio (ITA/TRE) 0:00.
18. Arthur Vichot (FRA/FDJ) 0:00.
19. Simon Geschke (GER/GIA) 0:00.
20. Francesco Gavazzi (ITA/AND) 0:00.