Coupe du Roi - L'Atlético Madrid chute en 8e contre sa bête noire, le Real passe

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
La joie de Seydou Doumbia et Borja Garcia (Gérone) aux dépens de l'Atlético
La joie de Seydou Doumbia et Borja Garcia (Gérone) aux dépens de l'Atlético | MAXPPP - Víctor Lerena

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Atlético Madrid est éliminé en 8e de finale de la Coupe du Roi par la formation de Gérone. A domicile, les Madrilènes, malgré le 3e but splendide inscrit d'une demi-volée par Antoine Griezmann à la 84e minute qui avait redonné l'avantage à son équipe (3-2), ont en effet concédé le match nul (3-3). Après le nul du match aller (1-1), Gérone, qui a décroché son 5e nul en autant de duels contre les Colchoneros, poursuit son chemin dans cette compétition. L'Atlético avait toujours au moins atteint les quarts ces 6 dernières saisons.

L'Atlético Madrid évincé par sa bête noire! Les "Colchoneros" ont concédé un nul spectaculaire (3-3) contre Gérone mercredi en huitièmes de finale retour de Coupe du Roi et se retrouvent éliminés précocément en raison de la règle des buts inscrits à l'extérieur (aller: 1-1). Au stade Metropolitano, l'"Atleti" a cru s'imposer sur un but splendide du Français Antoine Griezmann, entré en jeu pour expédier une demi-volée sous la transversale (84e) après avoir délivré une passe décisive à Angel Correa (66e). C'est Nikola Kalinic qui avait ouvert le score pour les "Colchoneros" (12e).

Mais Gérone, dans un style défensif et réaliste proche de celui de son adversaire, n'a jamais lâché: volée splendide du jeune Valery Fernandez (37e), tête de l'avant-centre uruguayen Cristhian Stuani (59e) et, alors que l'Atlético croyait s'imposer, égalisation improbable de l'Ivoirien Seydou Doumbia (88e). Coup de tonnerre sur la Coupe du Roi! Voilà l'équipe de Diego Simeone éjectée de la Coupe du Roi dès les huitièmes alors qu'elle avait toujours atteint au moins les quarts ces six dernières saisons, soulevant même le trophée en 2013.

Dans une dernière demi-heure intense, alors que l'"Atleti" poussait pour l'emporter, Simeone a fait entrer tour à tour sa star Antoine Griezmann puis le latéral Lucas Hernandez, qui revenait de blessure. Mais les deux champions du monde français n'ont pas suffi, à l'image de cette frappe à angle fermée de Lucas repoussée par le gardien (76e) ou des deux occasions décisives de Griezmann: passe en profondeur pour l'égalisation de Correa (66e), demi-volée à angle fermé qui fait mouche (84e) sur une louche splendide de son compatriote Thomas Lemar, jusque-là plutôt maladroit.

Il faut dire aussi que la chance n'a pas souri à l'"Atleti": but de Kalinic annulé pour hors-jeu (33e) après recours à l'assitance vidéo à l'arbitrage (VAR), frappe de Correa cafouillée par le gardien sur son poteau (49e), sortie sur blessure de Saul (55e), tentative de Diego Godin détournée par le gardien sur sa transversale (77e), but de Santiago Arias annulé pour hors-jeu (79e)...

Maigre consolation pour les "Colchoneros", ils restent invaincus à domicile. Et cette élimination précoce va peut-être leur permettre de concentrer leurs efforts sur la Ligue des champions, leur grand objectif, dont la finale se jouera dans leur stade Metropolitano début juin...

Le Real perd mais se qualifie

En revanche, les voisins madrilènes de l'Atlético ont connu meilleure fortune. Le Real Madrid, bien que défait pas Leganes (1-0), s'est qualifié pour la suite de la compétition. Les Merengue avaient fait la différence au match aller en s'imposant largement 3-0. Au retour ce mercredi, Santiago Solari en a profité pour faire tourner son équipe, tout en gardant quelques cadres comme Isco dans le jus. Leganes l'a emporté sur un but de Martin Braithwaite, ancien joueur de Toulouse. 

AFP