Rugby XV de France France - Angleterre
Les Français avaient gagné la bataille de la touche contre les Anglais | AFP

XV de France: un dernier test pour la route

Publié le , modifié le

Le XV de France livrera son dernier match de préparation à la Coupe du monde samedi au Stade de France face à l'Ecosse. Un test qui, au-delà des places à gagner ou à consolider pour certains joueurs -la composition de l'équipe sera annoncée jeudi matin- doit avant tout servir à engranger de la confiance et à peaufiner les détails avant le départ pour l'Angleterre.

Ce sera certes un match, sans véritable obligation de performance, puisque l'objectif est ailleurs, mais pour les joueurs comme pour tout l'encadrement tricolore, c'est un match qu'il faudra jouer pour le gagner. Les Bleus ont connu trop peu de résultats positifs ces dernières saisons pour se permettre de perdre. Surtout contre des Écossais qui ont considérablement perdu de leur aura sur la scène européenne, et donc a fortiori mondiale, depuis quelques années déjà. On regardera donc le résultat pour les tricolores, mais aussi le contenu. Après leur succès contre les Anglais, les hommes de Philippe Saint-André savent qu'ils n'ont pas le droit de se trouer. D'autant que partir à la Coupe du monde sur une défaite, cela ne serait pas très encourageant et pourrait peser dans les esprits. Un succès, au contraire, et ils s'envoleraient en revanche le coeur plus léger, rassurés sur leur collectif.  

Avoir de la confiance, c'est une chose. Mais ce match va aussi servir aux joueurs à peaufiner les automatismes, à se situer physiquement et à voir où ils en sont sur certains lancements de jeu et sur la défense. Sans parler forcément d'obtenir ce fameux match référence après lequel court le XV de France, il s'agira d'améliorer tous les secteurs du jeu après une prestation encourageante pendant 70 minutes contre les Anglais.

La défense a en effet de nouveau craqué sur les extérieurs, à deux reprises dans les dix dernières minutes. En conquête, si la mêlée fermée a été très solide et le contre en touche efficace, les Français ont parfois cafouillé leurs propres lancers. Résultat: les Bleus ne sont pas toujours parvenus à bénéficier de lancements propres en attaque, où se situe le plus gros du travail. et n'ont donc pas pu bonifier leurs ballons. Ils devront donc profiter de cette opposition face à des Écossais sans doute plus malléables pour travailler la fluidité dans leurs mouvements, depuis le gain du ballon jusqu'à son utilisation.

Le résultat et la manière 

Cela passe par une meilleure lecture du jeu, un peu de communication peut-être, pour arriver à encore mieux se trouver, et peut-être faire la passe décisive en bout de ligne. Les coéquipiers de Thierry Dusautoir vont pouvoir profiter de ce duel avec des Écossais également en recherche de certitudes, pour déjà se projeter vers leur entame de Coupe du monde. Ce sera bien sûr le moment d'asseoir les fondamentaux, mais aussi de tenter des choses et de mettre davantage de folie. Les matches qui ne servent à rien n'existent pas. Même si celui-ci s'annonce mois âpre dans la confrontation que celui contre les Anglais, il peut apporter son lot d'enseignements. Il y a des places à prendre et surtout une certaine forme de stabilité et d'organisation à assurer. Les Français n'ont pas autant de marge que cela pour être totalement sûrs de leur fait. Autant terminer cette préparation sur une note positive, pour aborder la Coupe du monde dans les meilleures conditions.

Christian Grégoire

Coupe du Monde de Rugby