France-Irlande Parra 2011
Morgan Parra lance sa troisième ligne | AFP - FRANCK FIFE

XV de France: Quels choix pour le Japon ?

Publié le , modifié le

Pour l'entrée de l'équipe de France en Coupe du monde, face au Japon, Marc Lièvremont doit dévoiler la composition de son équipe. Avec les blessures de Traille, Mermoz, Palisson derrière, le choix est restreint, avec seulement trois "ailiers-arrières" de métier (Heymans, Clerc, Médard). Devant, Servat devrait débuter son 1er match depuis la finale du Top 14, alors que la concurrence est rude entre Picamoles et Lakafia, ou entre Parra et Yachvili. Annonce à 22h.

Deux premiers matches, deux occasions de placer les trente joueurs dans le rythme de la compétition. Avant les All Blacks puis les Tonga, Marc Lièvremont a annoncé vouloir impliquer tout le monde. Le Japon et le Canada sont, dans son esprit, suffisamment inférieurs pour ne pas avoir trop de maux de tête à l'heure de la composition des groupes. Mais les blessures sont venues s'ajouter pour réduire encore ses possibilités. Derrière, seuls Heymans et Médard sont des arrières de métier, et avec Clerc, ils sont les trois seuls à pouvoir évoluer aux ailes, si l'on considère désormais Rougerie comme un centre et en l'absence de Traille et Palisson, blessés. Mermoz étant également sur le flanc, le centre n'est pas beaucoup plus gâté avec Rougerie, Marty, Estebanez, auxquels on peut ajouter les ouvreurs Skrela et Trinh-Duc, capables de jouer les suppléants de fortune au poste. Le trio d'arrières étant réglé faute de combattants, Aurélien Rougerie étant la pierre-angulaire de l'équipe cette saison, il reste une place à prendre, et la performance de Fabrice Estebanez lors du deuxième test en Irlande pourrait plaider en sa faveur aux dépens du Perpignanais David Marty.

Pour la charnière, François Trinh-Duc pourrait être associé au Clermontois Morgan Parra pour ce premier match contre l'équipe nippone. Moins brillant contre l'Irlande que Dimitri Yachvili une semaine avant, le demi de mêlée de l'ASM aurait l'occasion de confirmer en match ses bonnes sensations à l'entraînement. Du coup, c'est vraiment devant que les vrais choix auront lieu. Le capitaine Dusautoir, Harinordoquy, Nalletet Pierre en 2e ligne, voilà ce qui paraît certain. Sans match depuis sa sortie prématurée en finale du Top 14 en raison de son genou, le talonneur William Servat devrait être libéré. Ne ressentant plus de gêne et ayant été ménagé contre l'Irlande, le "lion" toulousain aura à coeur de sortir de sa cage pour montrer qu'il peut reprendre sa position de titulaire dans le XV de France. Autour de lui, Barcella et Ducalcon devraient être les piliers titulaires, pour garder le polyvalent Poux en réserve, de même que le bouillant Szarzewski au talon. Quant au poste de 3e ligne centre, le choix pourrait se faire entre Lakafia et Picamoles, ce dernier étant plus habitué à évoluer avec le duo Harinordoquy-Dusautoir. Et le jeune Biarrot avait dû déclarer forfait pour le deuxième match contre l'Irlande, victime d'une élongation aux ischio-jambiers.

Contrairement à 2007 ou aux précédentes Coupes du monde, le sélectionneur s'est pour l'instant refusé à installer une équipe-type. Les deux premières compositions ne devraient donc pas apporter d'éléments supplémentaires, surtout avec les différents blessés. En revanche, face à une opposition raisonnable, le jeu développé, les automatismes travaillés depuis maintenant deux mois, et la capacité à marquer sur chaque temps fort, voilà ce qui sera particulièrement scruté. Evoluant toujours avec le coeur, les Japonais auront un supplément d'âme, comme l'annonce John Kirwan, l'emblématique ailier All Black désormais sélectionneur du Japon: "Nous jouons pour les gens que nous aimons et spécialement en ce moment ceux qui ont été touchés par les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande. C'est important que nous jouions pour ces gens-là", a-t-il déclaré. "La plus belle chose que les néo-zélandais et les japonais ont montrée, c'est du courage dans l'adversité, a-t-il estimé. "C'est un message important, non seulement pour notre équipe de rugby, mais pour tout le monde. Respecter son prochain et faire preuve de courage dans les moments difficiles, c'est ce que je veux montrer et c'est ainsi que l'équipe veut jouer". Les Français sont prévenus.

Composition probable:

Heymans - Clerc, Rougerie (ou Marty), Estebanez, Médard - Trinh-Duc (o), Parra (ou Yachvili) (m) - Bonnaire, Picamoles (ou Lakafia), Dusautoir (cap.) - Nallet, Pierre - Ducalcon, Servat, Barcella

Coupe du Monde de Rugby