Morgan Parra
Le demi de mêlée du XV de France, Morgan Parra | AFP

XV de France: Parra, Le Roux et Dumoulin titularisés contre les All Blacks

Publié le , modifié le

Pour tenter de réaliser l'exploit en quarts de finale de Coupe du monde contre la Nouvelle-Zélande, samedi, Philippe Saint-André a procédé à trois changements en équipe de France. Morgan Parra a été titularisé à la mêlée en lieu et place de Sébastien Tillous-Borde pour conduire le jeu avec Frédéric Michalak. En troisième ligne, Bernard Le Roux fera équipe avec Thierry Dusautoir et Louis Picamoles, écartant Damien Chouly. Enfin, au centre, Alexandre Dumoulin remplace Mathieu Bastareaud pour être associé à Wesley Fofana.

"La Nouvelle-Zélande​ ne perd jamais, mais parfois on arrive à les gagner." C'est ainsi que Philippe Saint-André a fini sa composition du XV de France. Avec cette maxime, le sélectionneur n'a pas fait dans l'original. Ses changements dans son équipe de départ n'ont pas surpris grand-monde non plus. Morgan Parra, Bernard Le Roux et Alexandre Dumoulin sur le pré d'entrée, Dimitri Szarzewski (à la place de Benjamin Kayser), Yannick Nyanga et Rory Kockott sur le banc, voilà ce que le staff tricolore a transformé pour ce match au sommet.

Au-delà des hommes, le sélectionneur a justifié ces "ajustements" en rappelant que ses joueurs avaient été "trop attentistes contre l'Irlande la semaine dernière", que son "banc n'avait pas amené la plus-value qu'on espérait". "On sait que les grandes performances contre la Nouvelle-Zélande passent par un état presque second. On a quelques jours pour trouver ce surplus d'état d'âme, de générosité, de malice pour faire perdre la sérénité aux Néo-Zélandais." Et de lancer: "On s'entraîne toute une vie pour vivre des moments comme ça." Après avoir parlé de rebellion en début de semaine, PSA a rappelé: "S'il n'y a pas de rebellion pour ce match, il faut changer de sport." Voilà donc pour l'état d'esprit qu'il prône.

Tillous-Borde, titulaire sinon hors du groupe 

Pour justifier l'intégration de Morgan Parra à la mêlée, le sélectionneur a déclaré: "Il fait une belle Coupe du monde, même s'il a été plus utilisé en fin de match. J'ai décidé de le faire commencer car on connaît son leadership, notamment sur les avants". Et de repointer du doigt le match contre le XV du Trèfle où "on n'a pas su conserver le ballon." Parra titulaire, c'est Kockott qui est passé sur le banc, renvoyant Sébastien Tillous-Borde, N.1 jusque-là, hors du groupe: "Sébastien sait qu'il ne peut pas être remplaçant car on a besoin d'un buteur. En plus, Rory a eu très peu de temps de jeu, mais il nous a apporté toute sa vivacité. Et c'est un match winner." A 30 ans, le Toulonnais, titulaire lors de 10 des 13 derniers matches du XV de France, regardera donc le match depuis les tribunes. Et son compère du RCT, Fédéric Michalak, conserve sa place en 10. "Il est revenu à 100% de ses moyens, après avoir pris beaucoup de coups contre l'Irlande", a précisé le sélectionneur.

Pour Bernard Le Roux, la mission sera simple à son poste de 3e ligne aile: "J'attends qu'il avance à l'impact et qu'il soit le premier au nettoyage, ce qui n'a pas été le cas la semaine dernière." Cette défaite cuisante contre les hommes de Paul O'Connell reste encore gravé dans les esprits, visiblement. Enfin, Alexandre Dumoulin déplace Mathieu Bastareaud du terrain au banc: "Alexandre a une capacité à faire vivre le ballon, et en plus il défend très bien. Et Mathieu sera là sur le banc pour apporter son impact physique. C'est un très bon impact player." 

La composition du XV de France

Spedding - Nakaitaci, Dumoulin, Fofana, Dulin - (o) Michalak, (m) Parra -  Le Roux, Picamoles, Dusautoir (cap) - Maestri, Papé - Slimani, Guirado, Ben  Arous
Remplaçants: Szarzewski, Debaty, Mas, Chouly, Nyanga, Kockott, Tales, Bastareaud

Coupe du Monde de Rugby