Rémi Tales face à Bismarck Du Plessis lors de France-Afrique du Sud
Rémi Tales face à Bismarck Du Plessis lors de France-Afrique du Sud | LIONEL BONAVENTURE / AFP

XV de France: Parra et Tales décevants

Publié le , modifié le

Morgan Parra et Rémi Tales disputaient leur troisième test-match d’affilée en ce mois de novembre, après les duels face aux All Blacks puis contre le Tonga. Le tandem aux commandes du jeu a vécu une soirée plus difficile contre l’Afrique du Sud. Trop lents dans leurs initiatives, les duettistes n’ont que rarement mis les Bleus –dominés en puissance il est vrai- dans le sens de la marche.

Le coup d’envoi donné par Rémi Tales n’avait pas été donné depuis deux minutes que les Springboks venaient d’ouvrir la marque sur une erreur de Morgan Parra. Après une touche sauvée in extremis par Brice Dulin, le demi-de-mêlée de Clermont voyait son coup de pied de dégagement contré par le rapide JP Pietersen qui filait aplatir en coin.

Manque de dynamisme

Perturbé par sa bêtise, Parra manquait la mire des 25 m face aux poteaux (11e), ne concrétisant pas une bonne séquence française. De son côté, Tales tentait d’allumer une chandelle pour éclairer le jeu mais Huget commettait un en-avant à la réception. Installée dans un faux rythme, la charnière tricolore ne parvenait pas à impulser du mouvement, à dynamiser le jeu. Au quart d’heure, le demi d’ouverture du castres Olympique était contraint de rendre une nouvelle fois le ballon aux Sud-Africains, imité par quelques instants plus tard par Parra qui tapait trop loin après une mêlée.

Trop de ballons rendus au pied

Mis sous pression par la formidable troisième ligne verte, le duo peinait vraiment. Et même en phase offensive, rien ne fonctionnait, les passes s’effectuant trop mollement pour inquiéter la rugueuse défense adverse. Une impression de lenteur caractérisait ce premier acte de la charnière bleue, guère inspirée. Un terrible sentiment d’impuissance qui contrastait avec le match contre les Blacks où le binôme Parra-Tales avait tiré son épingle du jeu.

Parra offre l’essai à Huget

Heureusement, juste avant la pause, Parra s’avérait décisif : sur un bon ballon donné par Papé à 15 m de l’en-but vert, il accélérait et fixait son vis-à-vis pour offrir un ballon d’essai à Huget qui scorait en coin et relançait la partie. De quoi redonner du tonus pour la seconde période.

Les deux compères tentaient d’accélérer la cadence d’emblée. Ils profitaient de quelques bonnes phases du pack bleu pour animer au près puis sur les extérieurs, sans réussite. Malgré une volonté évidente de bien faire, ils ne parvenaient pas à peser suffisamment sur la rencontre, à l’image de Parra reculant de trois mètres sur un plaquage effrayant (46e).

Tales trop neutre

Malgré la domination adverse, Parra et Tales n’abdiquaient pas. Mais sur un contre de Papé qui aurait pu valoir une occasion d’essai, le Lorrain commettait en en-avant fatal (61e). Parra (1/2 au pied) était remplacé par Jean-Marc Doussain pour l’ultime quart d’heure. De son côté, Tales terminait la rencontre sérieusement, sans fausse note mais sans action d’éclat ni variété dans son jeu, avant d’être remplacé à six minutes de la fin par Frédéric Michalak. Rien ne dit que cette charnière sera reconduite pour l’ouverture du tournoi et le fameux France-Angleterre du 1er février. Personne ne peut affirmer le contraire non plus.

Coupe du Monde de Rugby