Sofiane Guitoune à la lutte avec Fetu'u Vainikolo lors de France-Tonga
Sofiane Guitoune à la lutte avec Fetu'u Vainikolo lors de France-Tonga | FRANCK FIFE / AFP

XV de France : Guitoune débute très bien

Publié le , modifié le

Pour un coup d’essai, ce fût un coup de maître. Pour sa première cape avec le XV de France, Sofiane Guitoune s’est beaucoup montré, réussissant notamment un essai (7e) et une passe décisive pour celui de Brice Dulin (53e). Le joueur de l’USAP a été désigné Talent d’Or par le public de France 2. Ses débuts prometteurs annoncent peut-être un avenir radieux avec les Bleus.

Très en vue avec Perpignan depuis l’entame du Top 14, Sofiane Guitoune n’a pas manqué ses grands débuts sous le maillot frappé du Coq, ce samedi au Havre (victoire 38-18). Lors de ce duel contre le Tonga, tombeur des Français lors du dernier Mondial (19-14), les hommes de Philippe Saint-André ont profité des cannes de Guitoune pour prendre les devants.

Un essai sur sa première occasion

Quasiment d’entrée de jeu, l’ancien arrière d’Agen était à la réception d’un judicieux coup de pied dans l’angle signé Rémi Talès pour le premier essai français (7e). Coup d’essai, coup de maître pour sa première cape. Sûr dans son jeu au pied et assez sobre en première période, le natif d’Alger a attaqué le second acte comme le premier.

A la 48e minute, il décalait Médard sur l’aile mais sa passe est trop haute et le Toulousain pas assez dans la profondeur pour arriver lancé. Ce n’était que partie remise. Bien intercalé dans la ligne d’attaque, Guitoune effectuait une passe décisive pour Dulin (53e) qui permettait aux Bleus de creuser l’écart au score.

Des crampes et un sourire à la fin

Et à la 70e, le Perpignanais réalisait même un petit numéro de funambule sur l’aile droite après avoir récupéré un coup de pied millimétré du revenant Fred Michalak, entré en jeu à la place de Talès à l’ouverture.

Malgré la difficulté de combiner au cœur d’une défense îlienne agressive, Guitoune s’en est donc bien sorti. Face aux gros gabarits du Pacifique, l’ailier tricolore a tout donné, terminant avec des crampes, mais ne pouvant empêcher Fetu’u Vainikolo d’inscrire en coin l’ultime essai de la rencontre malgré un plaquage désespéré de l’homme du match.

"J’ai eu des crampes à partir de la 70e minute", a confié le héros du jour. « Je ne sentais plus mes jambes à la fin. Le match a été très physique mais les Tongiens ont eu un mois pour se préparer, nous seulement 15 jours », a expliqué Sofiane Guitoune au micro de Philippe Lafon.

Coupe du Monde de Rugby